AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 #. Am I welcome here or not ... { David*

Aller en bas 
AuteurMessage
Julia T. Whitworth
Admin
avatar

Nombre de messages : 239
Age : 26
Date d'inscription : 29/03/2008

MORE ABOUT YOU
SONG DU MOMENT: Lost Without You - Delta Goodrem
CITATION: Tell me it's over, I still love you the same.
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: #. Am I welcome here or not ... { David*   Mar 9 Juin - 1:38

    Ah l'avion, un moyen de transport tellement pratique, excepté que lorsqu'on vient d'assez loin, il peut parfois être vraiment crevant lorsque le voyage est long, surtout quand votre forme physique n'est pas vraiment exemplaire. Julia arrivait tout droit de Melbourne, en Australie. Elle sortait donc tout juste de plus de vingt huit longues heures d'avion qui l'avait complètement assommée. Elle avait pourtant dormi un peu pendant le voyage, mais le mélange de son traitement et du super repas qu'ils lui avait servit à bord avait eu pour conséquence de lui faire passé une assez longue parti du voyage la tête dans les toilettes à tout régurgiter, elle avait même fait peur à certaines hôtesses de l'air qui craignait qu'elle n'est attrapé quelques choses de contagieux et qu'elle ne contamine tout les passagers. Vous imaginez le scénario affreux, tout les passagers d'un avions entrin de vomir tous en même temps à cause d'une jeune femme qui aurait transmit une sorte de gastro à tout le monde. Ça aurait vraiment été quelques choses d'affreux pour le personnel à bord charger de limité le massacre et là Julia aurait été hais par ces chers personnes en uniforme.

    En tout cas, après ce long trajet, l'avion avait atterri à l'heure, pour une fois, c'était tout de même assez rare à la connaissance de Julia, enfin c'était peut être elle qui avait toujours le chic pour tombé sur l'avion qui aurait du retard, mais peu importe, elle était sur la terre ferme maintenant, à l'aéroport de Boston dans le Massachusetts. Ce n'était pas la première fois qu'elle mettait les pieds ici, loin de là même. La dernière fois qu'elle était venu ici, fut il y a maintenant deux années lui ayant paru une éternité, elle avait quitter la ville précipitamment en laissant derrière elle une bague de fiançailles lancer au visage de son ex-fiancé accompagner d'une gifle sur le beau visage du jeune homme. C'est ce qui arrivait quand on contrariait énormément la femme de sa vie, elle partait en courant après un accès de colère, et d'ailleurs même si la donne à changer aujourd'hui, ce jour là sa réaction paraissait totalement justifié envers ce cher David Loksley. D'ailleurs aujourd'hui, malgré les sentiments qu'elle ressentait pour lui qui restaient les mêmes qu'avant que tout ne dérape, elle ne savait pas si elle pourrait oublier sa fierté et revenir vers lui. Plusieurs fois il lui avait téléphoner après son départ, il lui avait dit que tout ce qu'elle pensait être vrai, c'est a dire qu'il l'avait tromper après avoir beaucoup trop bu et ensuite mit cette femme enceinte, n'était en réalité jamais arrivé … Et elle était supposer le croire, comme ça sans preuve qu'il disait la vérité. Si ça se trouve il lui disait simplement ça pour qu'elle revienne alors qu'en réalité cette nuit là c'était bien produite. C'était sûrement la colère qui restait encore en elle aujourd'hui qui devait la faire penser ainsi, elle aurait sûrement vue les choses différemment si au bout de deux ans, elle avait réussi à se calmer. Le hic c'est qu'en deux ans elle n'avait réussi à se sortir de la tête l'unique homme qu'elle avait réellement aimé et en plus elle s'était torturer avec ses sentiments durant tout ce temps. Elle l'aimait toujours autant que le jour où il l'avait demander en mariage et qu'elle lui avait répondu un grand oui sortant tout droit de son cœur mais que faire quand l'homme qui fait battre votre cœur vous la brisé et que votre meilleure amie est devenu, ou plutôt redevenu dans le cas de Julia, une bouteille de tequila ? Retourner le voir en oubliant votre fierté, revenir en rampant vers lui … Ça Julia n'en était pas capable, en tout cas pas du moins que cette histoire ne serait pas mis au clair, et malheureusement ce n'était dans ses projets du jours.

    Elle était ici, à Boston, au fond elle savait qu'il n'était pas étranger au fait qu'elle soit ici, mais elle vous aurait juré le contraire, elle vous dirait que c'est pour pouvoir revoir Myra qu'elle est ici aujourd'hui et non pas pour voir David, mais pourtant elle crève d'envie de le revoir bien qu'elle sait que ça ne l'aiderai pas à aller mieux. Il y avait deux solution pour qu'elle aille mieux, la première qu'elle arrive à lui pardonner ce qu'elle pensait qui avait eu lieux, la seconde qu'elle arrive à l'oublier, dans les deux cas cela semblait relever du domaine de l'impossible. Elle était trop fière pour accepter de souffrir de la sorte et accepter de revenir. Ollie lui avait dit qu'elle ferait surement mieux de rentrer chez elle pour se ressourcer un peu et essayer d'aller mieux, alors pourquoi Julia était elle ici, ce n'était pas ici chez elle, elle n'avait plus de chez elle, elle devait prendre une chambre dans hôtel, elle comptait déjà rester quelques jours après seule l'avenir lui dirait si elle allait diminuer ou rallonger son séjour. Elle n'avait pas de dont de voyance et ne pouvait pas savoir ce qui l'attendait ici, la nostalgie qu'allait lui provoquer cette ville, le visage de Myra avec deux ans de plus, le fait qu'elle allait inévitablement recroiser David... En tout cas une chose est sûr elle aimait énormément cette ville, où qu'elle aille dans le monde elle en garderai toujours un excellent souvenir qui ne ternira jamais dans sa mémoire, les sept années qu'elle avait passé ici était inoubliable.

    Elle se rendit à l'hôtel où elle allait séjourné qui se trouvait à la limite de la périphérie de la ville, elle avait déjà dépenser pas mal d'argent pour le billet d'avion, il lui restait celui pour Wilmington qu'elle allait devoir payer ensuite et de plus elle n'avait pas de travail en se moment vue qu'elle prenait du repos, c'est pourquoi elle n'avait pas voulu prendre une chambre trop cher même si dans une ville comme celle ci, les prix sont toujours assez élevés, il ne faut pas se leurrer. Elle avait décider de voyager plutôt léger, elle n'avait que deux valises, tout simplement car en partant il y a deux ans elle n'avait pas emporter non plus tout ce qu'elle avait, elle avait ça trop précipitamment pour faire un partage équitable des biens et récupérer tout ce qui lui revenait. Ce qu'il avait pu faire de ses affaires, elle n'en avait aucunes idée et après tout ça n'avait pas d'importance, enfin si mais elle était tout de même minime comparé aux reste. Arrivé dans sa chambre, Julia se coucha quelques instant, affalé sur un lit qu'elle n'avait même pas défait, elle ne dormit pas vraiment malgré la fatigue du décalage horaire mais elle rêvait tout de même, à ce que ça vie aurait été si Coleen n'avait jamais réapparu et briser son couple, serait elle encore dans les bras de David avec une bague au doigt, elle n'en avait aucun doute, et c'est surement ce qui devait la rendre le plus nostalgique. Venait aussi s'ajouter à sa ce qui lui était arrivé à Melbourne, et qui ne lui serait surement pas arriver si elle était restée ici, à l'heure qu'il est, elle serait surement en parfaite santé avec aucunes ombres aux tableau. Car oui aujourd'hui elle n'était pas en excellente santé, elle était malade, une défaillance pulmonaire dont le seule moyen de guérir était une greffe, et pour ça, elle pouvait toujours attendre, et la patience et Julia n'avait jamais fait bon ménage. En plus de cela elle prenait un traitement très lourd depuis quelques semaines car après un nouveau fâcheux événement, son état s'était aggravé, et une sur infection, une. Peut être aussi était ce parce qu'elle avait peur de chaque lendemain depuis six mois maintenant qu'elle était ici aujourd'hui...

    Après un moment à décompresser, elle regardant son téléphone pour voir l'heure qu'il était, il y était inscrit 15h35, et elle n'avait pas envie de rester ici à dormir, elle avait envie de marcher un peut, de respirer l'air de cette ville comme elle le pouvait et de revoir ses endroit familiers encore une fois et en garder des souvenirs plus récent que ceux de deux ans auparavant. Elle quitta donc la pièce en refermant dernière elle, ne prenant que sa clefs de chambre et son téléphone avec elle et elle s'aventura dans les rues de cette ville. Il ne faisait pas encore nuit, elle n'avait donc pas peur de s'aventurer dans les rues seule encore à ce moment de la journée, elle était relativement anxieuse, elle avait peur de chaque pas qu'elle pouvait faire ici, elle savait pertinemment qu'elle risquait de tomber sur David à chaque coins de rues. Malgré tout, elle continua sa promenade de santé sur les trottoir d'une ville qu'elle avait déjà tant parcouru. Elle avait beaucoup aimé Melbourne, ces deux villes était différente mais maintenant elle comprenait ce que David avait toujours trouver à Boston de si spécial pour qu'il veuille y retourner à tout prix.
    A force de marcher, elle fini par se retrouver du côté du ports, le temps était relativement dégager et la vue était belle, il n'y avait pas grand monde autour d'elle, tout semblait calme, et tout en continuant de marcher, elle finit sa course sur les docks de la ville. Et là, un élan de frayeur la traversa, il se tenait là, à quelques mètres d'elle et ne semblait pas l'avoir remarqué, ce n'était peut être pas un mal, elle savait que si il la voyait maintenant, c'était fichu, au bout d'un an sans se parler, ils allaient tout droit atterrir dans une confrontation et elle n'était pas d'humeur, elle voulu fuir, c'était lâche certes mais elle voulait tenter au moins, c'était sans compté qu'elle ne manque de trébucher et de s'étaler sur le sol sans aucunes discrétion, elle s'était rattraper comme elle pouvait à une rambarde mais le bruit de ses talons sur le sol allait forcément être audible pour lui et elle n'allait plus pouvoir fuir.

_________________

    What if this storm ends? And I don't see you as you are now ever again
    Now it's found us, like I have found you, I don't want to run, just overwhelm me.
    « The Lighting Strike » Snow Patrol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David A. Loksley

avatar

Nombre de messages : 395
Age : 37
Date d'inscription : 01/05/2009

MORE ABOUT YOU
SONG DU MOMENT: « Keep Moving On » •• Savage Garden
CITATION: « Dream as if you'll live forever, but live as if you'll die today »
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: #. Am I welcome here or not ... { David*   Sam 13 Juin - 20:02

icons © soriso & elisangelis

Julia T. Whitworth & David A. Loksley



    C'était la fin d'une journée dont David avait hâte de voir le bout qui se profilait à l'horizon, et la soirée qui s'annonçait allait sans aucun doute être des plus morose pour notre jeune homme qui avait perdu son moral en route pendant sa journée de boulot. En pompier qu'il était maintenant depuis presque sept ans il pouvait maintenant dire avec certitude que quoi qu'ils en disaient il y avait une partie de leur boulot à laquelle ils ne réussiraient sans doute jamais, tous autant qu'ils étaient, à s'habituer : Il s'agissait de la mort d'une victime à laquelle ils prêtaient secours. C'était ce qui c'était passé aujourd'hui en fin de matinée. Lorsque l'alarme de la caserne avait résonné avec ce bruit strident qui lui étaient propre ils n'avaient pas perdu un seul instant pour atteindre leurs véhicules tout en écoutant les consignes et informations délivrées par le haut-parleur ; Un accident impliquant trois voitures venait d'avoir lieu sur la route nationale qui desservait la sortie Sud de Boston et il n'y avait comme pour chaque intervention pas une minute à perdre. Il faisait beau, trop beau pour qu'un accident puisse se produire diraient certains, mais le malheureux hasard n'attendait pas que le temps soit en accord avec son bon vouloir, ça se saurait depuis le temps.
    Ils avaient donc tous filé sans attendre et les paroles de Clay, le trublion de la bande qui leur annonçant une journée calme, leur semblaient déjà bien loin. Lorsqu'ils étaient arrivés sur les lieux de l'accident la carcasse d'une des trois voitures mise en cause brûlait déjà, tandis qu'une seconde avait de toute évidence fait plusieurs tonneaux avant de s'immobiliser toit sur le tarmac ; Seule la troisième semblait ne pas avoir subi trop de dégâts si ce n'était une portière cabossée et un phare brisé. Sur le bas côté une jeune femme l'air complètement hagard regardait les flammes qui s'élevaient de sa voiture et ne semblait pas prêter outre mesure attention à ce qui se passait autour d'elle. Une équipe de secours était déjà là et s'afférait autour d'un corps allongé sur le sol ... Était-ce un blessé ou un cadavre ? David n'en savait rien, tout ce qu'il savait à cet instant précis c'était que cette matinée n'allait pas être des plus joyeuses ...

{ ... }

    Effectivement cela n'avait pas été joyeux, mais après tout c'était à prévoir il ne fallait pas non plus s'attendre à un miracle tout droit tombé du ciel, surtout quand comme David on était tellement cartésien qu'on ne croyait en fait en rien à par au simple et pur hasard. Aujourd'hui en tous les cas faisait partie de ces mauvaises journées de boulot où ils avaient l'impression d'avoir œuvré pour rien ou pas grand chose, et cet était d'esprit n'épargnait malheureusement pas le jeune homme. Pourquoi aujourd'hui ? Il n'en savait rien, après tout des interventions qui n'avaient pas un dénouement heureux ce n'était pas si rare et bien que ce fut le genre de chose auxquelles on ne s'habituait sans doute jamais cela ne rendait rien de tout cela plus agréable.
    Heureusement pour lui David ne travaillait que le matin aujourd'hui, fait plutôt rare pour lui qui en général héritait bien plus souvent des horaires de soirée ou de nuit ; Que les choses changent un peu ne lui déplaisaient pas bien au contraire, pour une fois il aurait l'occasion de passer la soirée à la maison et même si cela n'avait rien de bien palpitant notre jeune homme ne rêvait que de cela depuis plusieurs jours tant il avait accumulé la fatigue ces jours derniers. Bref, ne travailler que le matin paraissait aujourd'hui d'autant plus appréciable que David avait laissé coulé son moral au fond de ses chaussettes au fur et à mesure que la matinée avait passé. Pour ne rien arranger aujourd'hui c'était l'anniversaire de CJ, LE meilleur ami par excellence mais qui avait eut la fâcheuse idée de se porter volontaire pour aller jouer les héros en Palestine avec l'ONU ... Avec ça le moral de David ne s'arrangeait pas vraiment c'était le cas de le dire, et s'il y avait bien quelque chose qu'il redoutait c'était de recevoir un coup de fil de Julie qui en larmes lui annoncerait que son frère s'était fait tuer, là ça serait la cerise sur le gâteau --'

{ ... }

    Voilà maintenant que la fin de l'après-midi pointait bientôt le bout de son nez, et David n'avait tout bonnement rien fait du reste de sa journée. Ayant à peine pris le temps d'avaler quelque chose le midi il était venu garer sa voiture sur les docks de Boston et avait coupé le moteur avant de venir s'assoir sur le capot du véhicule avec aucune intention autre que celle de profiter du soleil et de se vider un peu l'esprit. Il aimait venir ici, il savait qu'il y était en général tranquille car de réputations les docks n'étaient pas un endroit toujours très bien fréquenté ; C'était justement à cause de ce genre de fréquentations qu'il connaissait le coin à vrai dire, mais passons. Les docks avaient toujours été un endroit où David aimait venir se réfugier lorsqu'il avait besoin de réfléchir, de se vider la tête ou bien de faire le point, et ce depuis qu'il avait certainement quinze ou seize ans ; C'était un des rares endroits d'ailleurs où il ne venait jamais accompagné et bien que Julia ait fini par savoir que les docks était un des refuge de David ce dernier ne lui avait jamais proposé de venir, il avait besoin d'avoir un endroit à lui où il était sûr de pouvoir être tranquille si il en avait le besoin ou l'envie.
    D'ici il avait une vue panoramique d'une grande partie de la baie et le soleil qui se reflétait dans l'eau l'éblouissait légèrement si bien qu'il se surprit plusieurs fois à fermer les yeux quelques courts instants. Dans une ville aussi animée que Boston il était dur de trouver un endroit où le silence régnait en maitre, mais c'était justement la particularité de cet endroit ; Il s'était installé du côté des vieux entrepôts maintenant désaffecté et où le passage était très peu fréquent, et avec un peu de chance il ne croiserait donc personne ici de tout l'après-midi.

    Le temps avait passé presque sans qu'il ne s'en rende compte, mais sans doute était-ce parce qu'il était trop perdu dans ses pensées pour voir l'après-midi passer. C'était en général toujours la même chose lorsqu'il avait un coup de blues, il venait ici et ne pouvait s'empêcher de déprimer en ressassant de vieux souvenirs ; C'était toujours le même visage, les mêmes souvenirs, qui lui revenaient en mémoire lorsqu'il n'avait pas le moral. Dire qu'il y avait encore à peine deux ans il se réjouissait de pouvoir enfin épouser la femme qu'il aimait et d'avoir enfin la vie qu'il voulait qui certes était relativement calme et normale, mais qui lui conviendrait sans doute tout à fait. Mais tout ça bien sûr c'était avant qu'elle ne lui balance sa bague de fiançailles à la figure, qu'elle ne lui colle une gifle monumentale, qu'elle ne se tire à l'autre bout du monde et qu'elle lui dise qu'elle espérait bien ne plus jamais le revoir. Si seulement elle lui avait laissé ne serait-ce qu'une chance de s'expliquer, de lui prouver que les choses n'étaient pas telles qu'elle le pensait, qu'elle se trompait ... qu'il l'aimait. Mais il avait finit par se faire une raison, il l'avait certainement perdu pour de bon ... simplement arriver à se le mettre dans le crâne une bonne fois pour toutes était beaucoup plus facile à dire qu'à faire et la preuve, au bout de deux ans il ne s'y était toujours pas totalement fait, il n'arrivait pas à se dire qu'il l'avait perdu sans doute définitivement.
    Il venait de s'allumer un cigare ; Il en avait toujours en rab dans la boite à gants de sa voiture. Cependant David n'était plus réellement à considérer comme un fumeur, il lui arrivait de se griller encore un cigare de temps en temps mais il avait en fait réellement arrêté sa consommation régulière il y avait plusieurs années déjà, chose qui d'ailleurs n'avait pas été des plus faciles puisque Julia avait elle continué à fumer pendant la même période. Voilà, même le simple fait d'allumer un cigare pouvait potentiellement le faire penser à Julia ... C'était dire à quel point elle restait ancrée dans sa mémoire malgré les deux années depuis lesquelles il ne l'avait pas vu.

    Il était toujours perdu dans ses pensées, tirant de temps à autre sur son cigare en regardant les nuages qui arrivaient du large et présageaient que le temps n'allait pas rester aussi clément que la météo ne l'avait annoncé ; Il prenait garde à surveiller l'heure qu'il était régulièrement, il devait passer chercher Myra à la patinoire à dix-huit heures et ne tenait pas à arriver en retard. Un bruit cependant finit par le sortir des pensées dans lesquelles il s'était de nouveau plongé, un bruit de chute plus précisément, qui lui fit tourner la tête vers la droite pour regarder d'où cela provenait, dire qu'il espérait que personne ne viendrait troubler la solitude qu'il cherchait en venait se poser ici.
    Difficile d'imaginer vraiment la surprise de David lorsqu'il reconnut ... Julia. L'espace d'un instant il fut tenté de croire qu'il confondait simplement ses désirs avec la réalité et que cette fille n'était qu'une pâle copie physique de SA Julia, mais non c'était bien elle ... Et le moins que l'on puisse dire c'est qu'elle ne semblait pas du tout enchantée de le voir ici. S'il s'était laissé un peu plus dépassé par ses émotions David en aurait sans doute lâché son cigare à moitié consumé tant son étonnement était grand, mais il n'en fit rien et se donnant une contenance il essaye de rester aussi impassible que cela lui était possible malgré le fait qu'il se retrouvait devant la seule femme pour qui il eut été capable de tout y compris de la supplier de revenir ; Ce jour là David avait vraiment eut l'impression de perdre la face, mais qu'est-ce qu'il n'aurait pas fait pour elle après tout ? Rien, simplement même ça cela n'avait pas suffit, et à vrai dire même s'il savait qu'il l'aimait toujours éperdument il savait aussi qu'il ne pouvait maintenant s'empêcher de lui en vouloir pour le si peu de confiance qu'elle lui avait accordé et surtout le peu de crédit qu'elle avait laissé aux explications de David qui pourtant n'étaient rien d'autre que la pure vérité, aussi étrange puisse-t-elle être.
    Il n'avait rien dit, il n'avait même pas fait un pas vers elle, il s'était seulement contenté de descendre du capot de sa voiture pour se mettre debout et il la regardait maintenant sans plus rien dire ni même oser bouger ; Peut-être craignait-il que le moindre geste de sa part ne la décide à fuir pour de bon, chose qu'elle avait déjà fait avec lui cela dit.


    HJ : Enfiin, oui je sais ... désolée ù______ù Eb plus c'est pourri, mais bon j'essaierai de retrouver mon inspi d'ici la prochaine réponse promis x)

_________________


      We were sitting with our backs against the world, saying things that we thought but never heard
      Who would have thought it would end up like this ? Where everything we talked about is gone
      And the only chance we have of moving on is try to take it back Before it all went wrong
      « Before The Worst » © The script
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalmemories.e-monsite.com/
Julia T. Whitworth
Admin
avatar

Nombre de messages : 239
Age : 26
Date d'inscription : 29/03/2008

MORE ABOUT YOU
SONG DU MOMENT: Lost Without You - Delta Goodrem
CITATION: Tell me it's over, I still love you the same.
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: #. Am I welcome here or not ... { David*   Mer 17 Juin - 0:53

    Quand on y pense, c'est étrange comme les choses peuvent basculer du tout au tout en une simple fraction de secondes, à quel point peu voir sa vie défiler devant son regard et se rendre compte que plus rien ne sera plus jamais comme avant. Cela faisait bien longtemps que Julia aurait aimé être capable de remonter le temps, déjà pour quelques erreurs de son passé peu glorieux qu'elle aimerai bien pouvoir effacer, mais aussi car elle aurait aimé pouvoir empêcher ce qui s'est passé entre David et Coleen, ou plutôt ce qu'elle pense qu'il s'est passé. Pour elle, s'était sûrement la chose qui lui ai fait le plus de peine depuis bien longtemps. Elle était heureuse dans sa vie, tout allait pour le mieux et même pour cette jeune femme superstitieuse qui croit dure comme fer au destin, à la fatalité et au karma, elle en arrivait à se demander ce qu'elle avait bien pu faire pour mériter de perdre l'homme qu'elle aimait comme ça, si subitement, ils avaient pourtant prévu de se marier, alors pourquoi, pourquoi de cette manière qui faisait si mal, pourquoi à ce moment là … Une chose est sur, des questions, elle en avait plein, des réponses en revanche, elle n'en avait aucune. Elle l'aimait, ça c'était certain, elle l'aimait depuis qu'elle le connaissait, ou presque et jusqu'à aujourd'hui, ses sentiments n'avaient pas pris une rides, c'était même une torture d'aimer quelqu'un de la sorte qui vous à pourtant blesser si profondément dans votre cœur et votre amour propre, car même si Julia n'avait jamais été du genre sûre d'elle, qui ne doute jamais de rien, elle n'en était pas moins quelqu'un dont la fierté était démesuré. Lorsqu'il s'agissait d'aller présenté ses excuses à quelqu'un lorsqu'elle avait fait une erreur ou alors laisser une chance à quelqu'un de s'excuser et s'expliquer, les chances étaient bien mince d'obtenir un résultat concret. La plus part du temps elle préférait, ou plutôt elle était seulement capable de, rester dans son coins et attendre en ignorant le reste du monde. Bien qu'elle soit de nature très sociable, elle pouvait se renfermer sur elle même avec une tel facilité que s'en était assez déstabilisant pour son entourage qui observait son changement brutal de comportement. Enfaite il était facile de dire que Julia était une personne lunatique, elle pouvait passé du rire aux larmes extrêmement rapidement et encore plus lorsqu'il s'agissait de bonne à mauvaise humeur.

    Aujourd'hui, sur ces docks, elle se sentait comme piégé, elle savait d'avance comment tout allait se finir, il n'y avait pas besoin d'être devin pour savoir qu'avec leurs deux caractères respectifs et les circonstances le choses allait rapidement tourner au vinaigre. Elle n'avait pas envie de s'énerver, de se mettre en colère contre lui, ce ne serait pas la première fois entre eux qu'une dispute éclaterai mais pour Julia, aujourd'hui tout était différents, elle était ici pour se ressourcer, pour se remonter le moral qu'elle avait dans les baskets depuis deux ans maintenant, elle aurait préférer ne pas être tenter de s'enfiler une nouvelle bouteille de whisky ce soir toute seule dans sa chambre d'hôtel comme la pauvre alcoolique refouler qu'elle était. Son penchant pour l'alcool prononcé était assez dur à définir car on ne pouvait pas dire qu'elle était vraiment alcoolique, disons qu'elle avait tendance à boire énormément lorsque son moral était à zéro alors qu'en temps normal elle était capable de se contrôler, c'est sur que pendant les grandes occasion il lui arrivait de boire un peu trop mais ce n'était jamais comparable au états minable dans lesquels elle pouvait se mettre lorsqu'elle était d'humeur à déprimer. Dans ses moments là elle s'isolait seule dans un coins avec un bouteille d'un alcool fort et elle pouvait la vidé assez rapidement tout en se lamentant sur sa triste existence, en sept ans à vivre ici à Boston avec David, ça n'était presque jamais arrivé, peu être une ou deux fois maximum contrairement à ses deux dernière années où elle avait passé toutes ses soirées dans un bars à boire plus que de ne raison. Comme quoi accueillir Julia sous son toit quand elle est déprimer est une grosse responsabilité et ça Olivia l'avait bien compris, Julia pouvait être aussi peu responsable et raisonnable qu'une adolescente de dix-sept ans en pleine crise et voulant énerver tout le monde.

    Qu'allait elle faire maintenant ? Partir comme si elle ne l'avait pas vue en gardant la tête haute, se retourner et lui dire un mot avant de partir pour de bon … Elle n'en savait rien encore mais il allait pourtant falloir qu'elle se décide car elle pouvait pas rester figée comme ça éternellement, en plus il y avait de forte chance qu'il ai remarquer sa présence maintenant, on pouvait même dire que ça devait être impossible qu'il ne l'ai pas vue, elle est sa maladresse exemplaire, mais qu'allait elle bien pouvoir dire, elle lui en voulait toujours autant, ça c'était certain, mais aussi elle l'aimait toujours autant et chaque chose méchante qu'elle pouvait lui dire lui déchirai le cœur intérieurement, elle donnait le meilleur d'elle même pour ne pas le montrer, pour ne pas laisser transparaitre sa faiblesse et fondre dans ses bras à nouveau comme si de rien était, mais la chose était une véritable torture pour elle, en réalité elle ne supportait pas de le traiter de la sorte bien qu'elle pense qu'il ne l'ai mérité, après tout il restait lui même, le seule et unique homme ayant été capable de fondre son cœur, l'homme qu'elle avait accepté d'épouser même si ils n'avaient jamais pu se marier au final … Elle ne pourrait jamais renier qu'elle l'aimait plus que quiconque et elle ne pourrait jamais changer ça. Elle avait finit par prendre la décision de se retourner, de lui faire face une bonne fois pour toute, cette fois ci, aucun combiné de téléphone et océans n'allait les séparer, ils étaient face à face après deux ans loin de l'autre. Deux ans de rancœurs, deux ans de douleurs, de tristesse, de vaines explications … Deux longues années l'un sans l'autre qui peuvent être facilement décrite par les termes : déprimantes, vaines, douloureuses … Voilà qu'aujourd'hui, ses yeux croisait à nouveau les siens, elle avait presque oublier à quel point elle avait toujours trouver ses yeux magnifique, même si le regard qu'ils lui réservait aujourd'hui n'avait rien des tendre regards charmeurs d'autres fois … « Je … Je voulais pas te déranger … Je suis juste de passage pour voir Myra, j'interfèrerai pas dans tes affaires ... », Pour Myra hein … Elle avait bon dos Myra des fois quand même, c'était évident qu'en venant la voir elle, Julia tomberai forcément sur David, la curiosité de voir comment il se portait sans elle aujourd'hui l'avait sans doute emporter face à son désir de garder son cœur en sécurité d'un autre risque de le voir brisé, à nouveau. Car oui, David lui avait briser le cœur, bien qu'il n'est en fait rien fait, l'idée de lui entrin de coucher avec Coleen et de la mettre enceinte lui donnait la nausée et lui arrachait le cœur de sa poitrine le plus douloureusement possible. Elle avait désormais fait un pas en arrière. Pourquoi, sûrement pour ne pas être trop près, soit pour s'éloigner dans l'espoir de ne pas craquer, soit pour pouvoir fuir plus facilement même si il était fort possible que ses pieds ne se retrouve figés sur le sol une fois qu'il aurait prononcé le moindre mot. Elle allait d'ailleurs certainement se trouver pathétique, une fois de plus pour ne pas changer, mais bon elle n'aurait certainement pas tord de pensée ainsi, c'est sur qu'une fille trop lâche et faible pour accepté d'écouter et de croire l'homme qu'elle aime et qu'elle devait épouser est sûrement quelqu'un qui mérite de finir sa vie seule comme quelqu'un de désespérer pour punition d'avoir fait souffrir les autres ainsi. Pour elle, elle avait déjà tout perdu aujourd'hui alors elle n'était plus à ça près. Elle avait perdu son fiancé en le jetant comme un malpropre lorsqu'il tentait de s'expliquer et elle était trop fière pour l'écouter ou le rappeler, elle avait perdu sa santé infaillible d'antan, maintenant elle n'était plus qu'une pâle copie de Julia qui passait son temps à se gaver de cachets, de pulsation d'un inhalateur et de courir dans les toilettes les plus proche pour recracher tout ce qu'elle avait dans son estomac et qui ne semblait pas faire la paire avec ses cachets vues les effets secondaire produits.

    Pas terrible mais bon pas grave xD

_________________

    What if this storm ends? And I don't see you as you are now ever again
    Now it's found us, like I have found you, I don't want to run, just overwhelm me.
    « The Lighting Strike » Snow Patrol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David A. Loksley

avatar

Nombre de messages : 395
Age : 37
Date d'inscription : 01/05/2009

MORE ABOUT YOU
SONG DU MOMENT: « Keep Moving On » •• Savage Garden
CITATION: « Dream as if you'll live forever, but live as if you'll die today »
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: #. Am I welcome here or not ... { David*   Jeu 18 Juin - 0:20

    David ressentait au fond de lui-même une sensation extrêmement étrange, c'était comme si il s'était tout à coup projeté deux ans en arrière, comme si la dernière "discussion" qu'il avait eut de vive voix avec Julia ne s'était produite que la veille. Il entendait encore raisonner dans sa tête la façon dont elle lui avait dit qu'elle ne voulait plus jamais le revoir, il sentait presque encore sa joue le brûler après la gifle qu'elle lui avait mis et son cœur se réduire en miettes au moment où elle avait quitté le loft. C'était la dernière fois qu'il avait vu Julia en chair et en os ... Jusqu'à aujourd'hui. C'était déstabilisant, il avait tout tenté pour qu'elle revienne, il avait été jusqu'à marcher à pieds joints sur sa fierté pour lui demander et même presque la supplier de revenir, il avait bu certes mais il l'avait quand même dit, et maintenant qu'elle se tenait devant lui il était comme pétrifié et il se sentait incapable de parler ou tout du moins de lui adresser la parole de façon cohérente. Il avait réfléchi des dizaines et des dizaines de fois à ce qu'il lui dirait si il la recroisait, il avait imaginé des tonnes de scénarios différents, peut-être même celui-ci en faisait-il partie qui sait ... Mais même si c'était le cas cela ne lui était d'aucune utilité puisqu'il se sentait tout bonnement incapable de réfléchir, c'était comme si son cerveau venait littéralement de geler sur place et l'empêcher de penser correctement.
    Julia et lui se regardaient dans les yeux, hésitant visiblement tous les deux sur la conduite à adopter, sur ce qu'ils devraient dire ou ne pas dire dans de telles circonstances, mais aucune des deux ne parvenait de toute évidence à trouver de réponses à ces questions. Elle avait changé, c'était inéluctable, mais en deux ans la chose était normale et même totalement logique ; Lui aussi avait changé, même s'il avait du mal à s'en rendre compte lui-même car il était toujours difficile de se rendre compte que l'on changeait au fil du temps. Mais le fait de voir qu'elle avait changé, même si ce n'était pas de beaucoup, lui serrait le cœur à nouveau : Il n'arrêtait pas de se répéter intérieurement qu'il aurait du être là et la voir changer pour la simple et bonne raison qu'il aurait du être à ses côtés, il devrait l'avoir épousé à l'heure qu'il était et profiter maintenant de cette union avec la seule femme dont il ait été amoureux, la seule dont il était en fait toujours amoureux ... Il se sentait pathétique et idiot à un point tel qu'il était difficile de le décrire ; Quel homme s'accrocherait ainsi à une femme qui lui avait répéter et fait comprendre plus que clairement qu'elle n'avait plus rien en vie d'avoir à faire avec lui.

    Finalement ce fut elle qui dans un élan de motivation soudain se décida à parler la première. Mais venant d'elle David s'était imaginé toute autre chose que ce qu'elle venait de dire, là où il s'imaginait que dans son impulsivité légendaire elle allait lui servir une réplique cinglante digne d'un film elle se contentait ... de fuir. Oui, elle fuyait tout simplement, elle se défilait et semblait vouloir échapper à la conversation encore une fois, elle refusait de s'attarder ici et de lui parler et une fois de plus David allait avoir l'impression d'engager un dialogue de sourds avec elle. Mais non cette fois-ci elle ne pouvait pas lui raccrocher au nez et couper court à la conversation, elle n'était plus à l'autre bout du fil ni même de l'autre côté de l'océan, elle était en face de lui et il était tout simplement hors de question qu'il ne laisse passer cette chance inespérée de dire enfin ce qu'il avait à dire sans qu'elle ne le coupe avant la fin. Maintenant qu'elle était à Boston elle allait devoir écouter les explications qu'il s'évertuait à lui donner depuis presque deux ans et qu'elle refusait de prendre au sérieux, préférant le traiter de menteur peut-être parce que c'était plus facile de le détester ainsi.
    Cependant il devait tout de même admettre que sa façon de lui répondre, de se défiler tout en lui servant un regard fuyant, le troublait plus qu'il ne le voudrait. Il avait l'impression qu'elle essayait de fuir son regard, comme si elle ne pouvait se résoudre à le regarder dans les yeux plus d'une ou deux secondes d'affilée ... Alors quoi ? Elle lui en voulait tellement qu'elle n'arrivait même plus à le regarder en face ? Ou bien alors c'était parce qu'il avait finit par la dégouter au point peut-être même qu'elle en soit venue à se demander ce qu'elle avait bien pu trouver à un mec comme lui ? Des tas de scénarios tels que ceux-là étaient possibles et de ne rien savoir faisait que David s'imaginait tout et n'importe quoi, des choses les plus proches de la vérité aux choses les plus abracadabrantes et fausses ...

    Il fallut au jeune homme un léger temps de réaction pour assimiler ce qu'elle venait tout juste de lui dire, non pas parce qu'il n'avait pas écouter ce que Julia disait, au contraire il était même toute ouïe, mais il avait un peu de mal à réaliser la teneur de la première phrase qu'elle acceptait de lui dire depuis deux ans qui ne soit pas une invitation très claire à aller se faire voir ailleurs. « Je … Je voulais pas te déranger … Je suis juste de passage pour voir Myra, j'interfèrerai pas dans tes affaires ... » Quoi ? C'était tout ? Cela faisait deux ans qu'elle n'avait pas mis les pieds à Boston ni revu celui qu'elle avait quand même jadis accepté d'épouser, et c'était tout ce qu'elle trouvait à répondre ? C'était tellement ridicule, tellement que notre jeune homme ne put s'empêcher de laisser échapper un rire nerveux tout en la regardant dans les yeux. Puis, secouant la tête d'un air dépité et résigné à la fois, il tire une taffe sur son cigare avant de recracher sa fumée avec une lenteur presque exagérée tout en jetant un nouveau coup d'oeil à la baie qui s'étendait devant eux. Il essayait de retenir à tout prix l'envie qu'il avait de répondre dès le départ par une réflexion assassine dont il avait tellement le secret, mais il avait beau essayer il n'y arrivait pas. Son humeur ressemblait un peu aux nuages noirs qui venaient du large et se rapprochaient peu à peu de la baie, plus ils se rapprochaient et plus ils semblaient noircir, tandis que plus David se taisait plus il se sentait bouillonner à l'intérieur ; Finalement n'y tenant plus il finit tout de même par répondre, et tant pis si cela manquait de tact ou de délicatesse car après tout elle l'avait traité pendant deux avec tout sauf du tact et de la délicatesse, pour David elle n'aurait que la monnaie de sa pièce et rien de plus « Deux ans ... T'as eut deux années entières pour préparer cette réplique et tout ce que t'as trouvé comme excuse c'est Myra ?! Bravo, c'est du bon boulot » David n'avait vraiment pas fait dans la dentelle, on l'avait connu plus diplomate c'était certain. Il avait posé ses yeux sur elle et ne la lâchait plus du regard, il avait dans les yeux cet espèce d'air moqueur et pourtant dur à la fois, un regard qu'il ne se serait jamais imaginé destiner un jour à cette jeune demoiselle qui avait manqué être sa femme.

    Son cigare, entièrement consumé, fut jeté à terre sans ménagement par le jeune homme qui l'écrasa ensuite avec son pied pour l'éteindre complètement. Puis, relevant à nouveau la tête vers Julia il croise les bras et repose ses yeux sur elle en la fixant d'un air presque déstabilisant. Il n'essayait pas d'être méchant, d'ailleurs il détestait l'être, mais la jeune femme tombait malheureusement pour elle sur un David déjà éprouvé par sa matinée, de mauvaise humeur et surtout refoulant depuis trop longtemps déjà toute la colère qui avait pu s'accumuler en lui ces derniers mois. Il semblerait bien que la présence de Julia, ou plutôt sa tentative de fuite, soit en fait la goutte d'eau qui ait fait déborder un vase déjà rempli à ras bord, et cela n'augurait rien de bon pour la suite de la conversation. « Mais vas-y repars, puisque de toute évidence ma présence t'insupporte tellement maintenant ... » Pourtant, se retint-il de rajouter, il n'en avait pas toujours été ainsi et si maintenant le fait de le voir lui donnait envie de faire demi-tour il n'en avait pas toujours été ainsi ça c'était le moins que l'on puisse dire. C'était hallucinant de voir à quel point le discours des uns et des autres pouvait changer du tout au tout en l'espace de quelques années. « J'te savais pas aussi lâche Julia ... » Voilà ce qu'il lui reprochait en définitive, sa lâcheté, le fait que pendant deux ans elle n'ai fait que fuir sans jamais oser le laisser s'expliquer et se confronter à la réalité. Et quand bien même il avait tenté tout de même de lui expliquer elle avait préférer le traiter de menteur et ne pas chercher plus loin, parce que c'était plus facile pour elle peut-être, ou parce que c'était plus facile d'accuser David ainsi ... Il ne savait pas pourquoi, tout ce qu'il savait c'était qu'il en avait assez de la regarder fuir en permanence au lieu de lui laisser ne serait-ce qu'une seule et unique chance de prouver son innocence ...

_________________


      We were sitting with our backs against the world, saying things that we thought but never heard
      Who would have thought it would end up like this ? Where everything we talked about is gone
      And the only chance we have of moving on is try to take it back Before it all went wrong
      « Before The Worst » © The script
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalmemories.e-monsite.com/
Julia T. Whitworth
Admin
avatar

Nombre de messages : 239
Age : 26
Date d'inscription : 29/03/2008

MORE ABOUT YOU
SONG DU MOMENT: Lost Without You - Delta Goodrem
CITATION: Tell me it's over, I still love you the same.
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: #. Am I welcome here or not ... { David*   Dim 21 Juin - 2:54

    Étrange, il n'y avait pas d'autre mot pour qualifier cette situation, elle se tenait là face à l'homme qu'elle aimait, qu'elle avait toujours aimer et qu'elle aimerait surement pour tout le reste de sa vie indéniablement sans pouvoir faire le moindre mouvement, elle avait la ferme impression que si il aurait pu l'assassiner d'un simple regard, à cette seconde ça aurait été fait, la façon qu'il avait de la fixer ne ressemblait en rien à tout les regards divers et variés qu'il avait pu lui lancer en plus de huit longues années où ils avaient été ensemble, même pendant toutes les nombres disputes qu'ils avait pu avoir, il ne l'avait jamais regarder aussi froidement qu'aujourd'hui. Elle savait qu'elle ne pouvait pas échapper à un conflit, c'était désormais impossible, il allait forcément faire une remarque qui allait entrainer un long désaccord entre les deux ex-fiancés et elle ne pourrait pas y échapper bien qu'elle n'avait pourtant aucunes envies de s'énerver contre lui aujourd'hui. Il y avait des jours comme ça où on se dit qu'on aurait mieux fait de rester couché sans bouger de son lit car ce qui va se produire ne vaut pas la peine d'être vécu. Le jour où elle avait quitter Boston en faisait bien évidement parti, elle n'avait jamais eu envie de partir en réalité, mais elle était incapable de rester et de le regarder en face à nouveau, de le regarder dans ses magnifiques yeux bleues qu'il possédait et qui avait toujours su la faire céder où craquer, elle lui aurait cédé, elle serait retournée dans ses bras en moins de temps qu'il n'en fallait pour le dire alors qu'il l'aurait pourtant tromper, car elle n'avait jamais été capable de lui refuser quoi que ce soit, elle avait toujours été du genre à se plier en quatre pour ses désirs, à tout faire chaque jour pour le rendre heureux et pour lui prouver qu'elle l'était ici avec lui, jamais elle n'aurait penser une seule seconde à le quitter simplement comme parce que ses sentiments et leurs quotidien aurait perdu de l'éclat ou autre, jusqu'au jour où Coleen avait balancé la nouvelle qui avait fait l'effet d'une bombe dans la vie de Julia, le fait qu'elle était enceinte de David, cette fille était enceinte de son fiancé, il l'avait donc forcément tromper, et vue qu'il avait trop bu pour se rappeler si il avait fait quoi que ce soit, les faits parlait d'eux même ...

    Et voilà, une phrase assassine de David, une. Il fallait bien qu'il commence, il avait tellement l'air de n'attendre que ça de pouvoir se mettre à lui balancer ce qu'il avait sur le cœur... « Deux ans ... T'as eut deux années entières pour préparer cette réplique et tout ce que t'as trouvé comme excuse c'est Myra ?! Bravo, c'est du bon boulot » Comme si elle avait passé deux ans à se demander ce qu'ils se diraient le jours où ils se reverraient, pour elle le dialogue aurait été éviter le plus possible et ils auraient tout deux fait leurs vie l'un sans l'autre bien que celle de Julia n'ai pas de sens sans lui pour la remplir. Certes Myra était une excuse dans le sens où, inconsciemment, elle n'était pas venu que pour la voir elle, elle voilait aussi avoir un aperçu de la vie que menait David sans elle, mais elle aimait Myra, énormément, surement beaucoup plus que quiconque puisse s'imaginer, et elle était tout de même importante dans la raison de la venu de Julia ici aujourd'hui. Elle avait envie de la revoir, de pouvoir passer du temps avec elle, d'admirer comme elle devait avoir grandit aujourd'hui ... Mais maintenant, qu'allait elle lui répondre, il fallait qu'elle réponde quelque chose mais elle allait être forcé de surenchérir, ce n'était pas possible autrement car elle n'allait pas être capable de le laisser lui parler sur ce tons là sans réagir. C'est vrai c'était lui, l'homme qu'elle aimait mais ça n'effaçait pas le fait que Julia était incapable de ne pas répondre à quelqu'un qui la mettait au défi verbalement comme ça, elle avait ce côté impulsif, déterminer et agressive qui composait son caractère électrique qui pouvait vraiment faire d'elle une bombe à retardement lorsqu'on s'amuse à la contrarier, ce qui n'était pas vraiment une chose difficile à faire. Elle partait au quart de tour, sans que personnes ne puisse vraiment se rendre compte de ce qu'ils avaient bien pu dire ou faire pour la mettre dans un état de nerfs pareil. « Qu'est ce que tu veux que je te dise David ?! A quoi tu t'attendais, à ce que je te saute au coup et en voulant repartir à zéro ?! Faut arrêté de rêver éveillé ... », Il avait souvent à Julia dans le passé de ne pas vraiment faire preuve de délicatesse dans ses propos et de diplomatie, mais jamais elle ne l'avait fait avec David avant toute cette histoire, jamais elle n'aurait penser pouvoir lui parler comme ça un jour tellement ça lui paraissait improbable qu'elle ai à lui en vouloir autant un jour et surtout inimaginable.

    Il n'avait vraiment pas l'air d'humeur a faire un effort de courtoisie ce qui était quand même assez rare venant de lui habituellement, mais à croire que revoir son ex-fiancée qui n'a pas donner signe de vie depuis plus d'un ans ne lui donnait pas vraiment envie d'être de bonne humeur mais bon tant pis, après tout si il voulait jouer les mauvaises tête, il avait face à lui un adversaire de taille, et pour cause, Julia possédait surement le caractère le plus trempé de toute cette ville. Quel idée aussi il avait pu avoir de tomber amoureux d'un fille pareil, le genre qui se met à faire une crise de nerfs quand elle a laisser trop cuire les pâtes, quand quelqu'un a fini son pot de nutella où sa tablette de chocolat où encore capable de piquer une crise de nerfs sur celui qu'elle aime pour des accusations puériles et non fondées. Mais après tout Julia avait toujours été comme ça et personne ne pourrait la changer, si il l'avait demander en mariage il y a deux ans de ça, c'est bien qu'il était près à supporter ses sautes d'humeur intempestives jusqu'à la fin de ses jours, c'est ça que dit le contrat qu'on signe lors d'un mariage non, de s'aimer et de se chérir jusqu'à ce que la mort nous séparent ... Alors pourquoi l'avait il trompé ? Pourquoi avait il fallu qu'il fasse ça ? C'était injuste, elle savait bien qu'elle n'avait jamais franchement eu de chance dans la vie mais quand même pas à ce point là, elle n'avait jamais mérité de subir une telle chose, enfin si peu être mais ça remontait à loin maintenant et s'était une grosse bêtise dont elle avait déjà payer les frais ... Enfin il fallait croire que non en fin de compte vue que le destin lui avait fait subir ça finalement ... Car oui il était vrai qu'il y a plus de 13 ans elle avait couché avec le copain de sa meilleure amie après une soirée beaucoup trop arrosé mais depuis le temps elle avait subi bien d'autre chose qui aurait pu lui rendre la monnaie de sa pièce, mais à croire qu'elle se trompait qu'il fallait que la vie fasse les choses équitablement, que la seule façon de lui faire payer était qu'elle souffre de la même manière qu'elle avait fait souffrir elle même dans le passé pour que tout soit équitable. Elle s'en mordait les doigts chaque jours d'avoir fait ça mais après elle avait rencontré David et sa vie après pris un tournant qui semblait relever du miracle, elle vivait paisiblement une vie dont elle n'aurait jamais oser rêver, elle était tellement heureuse ici dans ses bras, elle aurait pu le crier au monde entier, elle avait l'impression de vivre un véritable compte de fée presque digne d'un Disney tellement elle aurait toujours cru ça impossible, elle ne croyait pas au grand amour, au relation stable et elle ne faisait même pas confiance à un homme avant de le connaitre. Si on lui avait dit un jour comment leurs relations aurait tournée, elle n'aurait jamais voulu le croire, elle l'aimait trop pour croire ça possible. Aujourd'hui elle l'aime toujours, si ce n'est plus que jamais, mais elle ne croit plus en rien dans ce monde qui la déçoit de jours en jours.

    Comme quoi la roue tourne pas vrai, dans un sens comme dans l'autre. Elle avait tout perdu, tout gagné puis à nouveau tout reperdu pour retomber au trente-sixième dessous, dans un monde rempli d'amertume, d'alcool et de regrets qui vous rongent jusqu'au sang. Mais voilà que lui n'avait pas décidé de s'arrêter en si bon chemin. Il avait l'intention de continuer dans ses remarque désobligeante visant à l'atteindre et à la faire réagir, à voir ce qu'elle allait répondre. « Mais vas-y repars, puisque de toute évidence ma présence t'insupporte tellement maintenant ... » C'était tout de même blessant, ce maintenant était tellement significatif du fait que ce n'avait pas toujours été le cas, qu'avant elle aurait été capable de tout et n'importe quoi pour lui alors qu'aujourd'hui elle était seulement capable de fuir face à la dur réalité de la vie, elle avait changer en deux ans, cela ce ressentait dans sa voit qui comportait désormais les traces de l'accent australien de la ville de Melbourne. Elle avait changer ici dans le sens où elle était devenu faible face à elle même, elle se connaissait trop bien, ou trop peu dans certains cas, pour ne pas appréhender chacune de ses réactions, elle se faisait parois peur à elle même, car elle avait peur de voir sa maladie qu'elle cachait, prendre le dessus sur elle et ce retrouver totalement faible et désespéré face à lui, c'est pour ça qu'elle avait tenter de fuir pour ne pas qu'il la voit comme ça, mais après tout si il tenait à ce qu'elle réponde, il allait être servit. Elle allait répondre, mais juste avant, il se permis de rajouter comme si, comme si cela ne démangeait de ne pas lui balancer en pleine figure, comme si il en mourrait d'envie de lui faire se reproche ... « J'te savais pas aussi lâche Julia ... » Pas aussi lâche ?! Et puis quoi encore, certes elle se voilait la face mais de là à la traiter comme ça, la il exagérait et il allait voir qu'il n'était jamais bon de la mettre en colère, il allait l'apprendre à ses dépend. « Mais vas y fait toi plaisir jt'en pris, dit tout ce que tu as sur le cœur, on croirai que t'en crève d'envie et que depuis deux ans toi tout ce que tu t'es entrainer à faire c'est ça : Ce que tu pourrais enfin me balancer au visage le jour où on se recroiserai ... Je suis p'tetre lâche, mais toi t'es puérile ... » Là elle n'y était pas aller en douceur, et il n'allait surement pas répondre avec douceur mais tant pis c'était comme ça et ça n'était pas près de changer s'ils s'amusaient à continuer sur ce terrain glissant au lieux de se comporter en adulte et en sachant parler calmement ... Ils avaient vingt-huit en aujourd'hui mais à croire qu'ils étaient toujours incapable de communiquer franchement autrement qu'en se criant dessus comme lorsqu'ils avaient un différent à l'âge de dix-huit ans... La communication n'avait jamais vraiment été le fort, ils avaient finalement réussi à faire pas mal de progrès mais il semblerait qu'aujourd'hui ils ai décidé de faire machine arrière et de redevenir ces deux imbéciles qui passait leur temps à s'engueuler.

_________________

    What if this storm ends? And I don't see you as you are now ever again
    Now it's found us, like I have found you, I don't want to run, just overwhelm me.
    « The Lighting Strike » Snow Patrol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David A. Loksley

avatar

Nombre de messages : 395
Age : 37
Date d'inscription : 01/05/2009

MORE ABOUT YOU
SONG DU MOMENT: « Keep Moving On » •• Savage Garden
CITATION: « Dream as if you'll live forever, but live as if you'll die today »
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: #. Am I welcome here or not ... { David*   Mar 23 Juin - 22:12

    Comme notre jeune homme s'y attendait il n'avait pas fallut des lustres à Julia pour lui répondre, mais il ne pouvait pas dire qu'il était surpris car dès le moment où il avait décidé de ne pas marcher sur des œufs et de ne pas se forcer à rester calme alors qu'il était tout le contraire de calme à l'intérieur, il avait su quelle serait la réaction de son ex-fiancée. Elle avait toujours été ainsi, incapable de ne pas répondre à une provocation verbale, c'était dans sa nature et les chances pour qu'elle se laisse un jour faire à ce genre de choses étaient quasiment inexistantes. Bref, David n'était donc pas du tout étonné du ton qu'elle avait employé pour lui répondre ni même des mots qu'elle venait de lui balancer à la figure sans aucune grâce, et peu importait qu'elle pense ou non chaque mot qui sortait de sa bouche, pour David cela n'avait plus d'importance et maintenant qu'il avait compris qu'elle avait réussi à l'aimer autant qu'elle semblait le détester maintenant il se disait qu'il n'avait de toute façon plus rien à perdre à continuer sur sa lancée. « Qu'est ce que tu veux que je te dise David ?! A quoi tu t'attendais, à ce que je te saute au coup et en voulant repartir à zéro ?! Faut arrêté de rêver éveillé ... » Alors c'était ça ? C'était à ça qu'en était réduit leur relation maintenant ? Deux personnes qui se lançaient des piques en essayant à tout prix de paraitre le plus détaché des deux face à la situation ? C'était tout de même triste de voir qu'une histoire en laquelle ils semblaient tous les deux tellement croire ai pu se terminer aussi brusquement ... Mais enfin, cela ne servait plus à rien de ressasser le passé, et même si David savait qu'il ne retrouverait jamais quelqu'un comme Julia il savait aussi qu'elle ne voulait plus entendre parler de lui, ce qu'il avait pris très au sérieux croyez-moi ...
    Mais qu'il se soit fait une raison n'empêchait en aucun cas qu'il ne décide de passer momentanément ses nerfs sur elle, après tout elle en avait déjà fait de même le jour où elle l'avait quitté il s'en souvenait très bien, la simple différence aujourd'hui était que David savait avait la plus grande des certitudes qu'il n'avait jamais rien eut à se reprocher et que par conséquent il n'était pas en tort du tout. Lui dire en face à quel point il lui en voulait et crier aussi fort qu'il le voulait si ça pouvait lui faire plaisir ne serait en fait que lui rendre la monnaie de sa pièce pour toutes les fois où elle l'avait accusé de lui mentir, où elle lui avait répondu qu'elle ne voulait plus qu'il appelle parce qu'il n'avait rien à lui dire, et où elle lui avait raccroché au nez ; Si elle estimait être la seule en droit d'en vouloir à quelqu'un dans cette histoire elle se mettait le doigt dans l'oeil jusqu'au coude.

    « Oh non t'en fais pas pas pour ça j'me suis fait une raison, j'attends plus rien de ta part maintenant » Il avait croisé les bras et lancé sa phrase d'un ton presque glacial, en la regardant dans les yeux. Jamais il n'aurait imaginé lui parler un jour de cette façon, à vrai dire même en ce moment il avait du mal à réaliser qu'il parlait à la femme qui avait partagé sa vie pendant pas loin de huit ans. Mais qu'on se le dise il ne lui parlait pas ainsi par plaisir, il n'essayait pas d'être volontairement méchant ou bien à la blesser en toute connaissance de cause ; Non il se contentait simplement de dire ce qu'il avait sur le cœur, sans réfléchir et sans prendre le temps d'analyser ce qu'il pouvait dire et la façon dont Julia pourrait réagir face à l'une ou l'autre de ses phrases. Il semblait loin le temps où David se préférait diplomate, quoi que non pas si loin que ça, mais aujourd'hui il n'avait pas le courage de faire des efforts, pas avec elle, pas avec la façon dont elle l'avait traité durant les deux ans qui venaient de s'écouler : De toute évidence avoir quitter la ville pendant tout ce temps ne lui avait pas faire perdre sa hargne et son sens de la répartie mais c'était peut-être mieux ainsi, pour la première fois depuis deux ans David se disait que même si ils devaient tous les deux ne pas ressortir indemne moralement de cette entrevue au moins il aurait des réponses à ses questions. Elle pouvait peut-être fuir ou bluffer au téléphone, mais en face de lui ça serait plus dure, il avait beau ne pas l'avoir vu pendant deux ans il savait tout de même reconnaitre lorsqu'elle mentait ou quand elle cherchait à fuir un terrain glissant ... Enfin il allait y avoir un peu d'honnêteté de leur part, après deux ans il serait peut-être temps pas vrai. « Qui serait assez fou pour vouloir repartir de zéro avec quelqu'un qui fait passer sa propre fierté avant tout le monde » Bon d'accord, il n'était pas non plus obligé d'en rajouter une couche de cette façon, mais au point où il en était maintenant après tout il n'avait plus rien à perdre Julia allait répliquer sec, alors autant qu'elle ait de très bonnes raisons de le faire. S'il pensait de toute façon pouvoir tout effacer et repartir de zéro dans ses conditions, non bien sûr, plus rien ne serait comme avant et rien de ce qu'elle ou lui pourrait dire ne ferait revenir les choses en arrière c'était trop tard pour ça désormais ...

    David savait qu'elle allait très certainement vouloir lui faire regretter les dernières paroles qu'il avait eut, la traiter ouvertement de lâche ce serait sans doute la phrase de trop pour elle. Pourtant il n'y avait aucun doute sur le fait qu'il pensait ce qu'il venait de dire, il la trouvait lâche de n'avoir fait que fuir pendant tout ce temps, de n'avoir même pas eut assez de courage pour écouter une seule fois du début à la fin les explications d'un homme qui n'avait rien souhaiter de plus au monde que la récupérer ... Elle ne s'imaginait sans doute même pas à quel point il pouvait lui en vouloir maintenant, il s'était imaginé qu'elle avait confiance en lui, mais visiblement il s'était trompé car quelqu'un en qui on avait réellement confiance on ne remettait pas sa parole en doute simplement parce qu'on avait pas envie d'en savoir plus ; Si elle lui avait vraiment fait confiance elle lui aurait donné une chance de tout lui expliquer, de lui prouver ... Mais elle ne l'avait pas fait, elle s'était contenter de fuir à l'autre bout du monde pour pouvoir lui raccrocher au nez autant de fois qu'il appelait, elle ne voulait pas se confronter à lui et c'était ce qui la rendait si lâche aux yeux de David. Il pensait connaitre Julia, mais de toute évidence il s'était trompé sur elle depuis le début, quelle autre explication que celle là après tout ...
    Mais bien sûr il pouvait toujours rêver pour qu'elle reconnaisse ce qu'il considérait comme étant ses torts, et ils étaient nombreux ça il en était certain. Au lieu de ça elle répondit à son tour, comme on pouvait s'y attendre elle avait décidé de jouer la contre-attaque et non la défense, au moins quelque chose qui n'avait pas changer chez Julia, elle encaissait les coups sans répondre et préférait en échange donner elle aussi des coups en espérant être la première à mettre l'autre KO. Mais David avait changer, il n'avait plus la même patience et surtout pas avec elle, non en ce qui concernait Julia on pouvait considérer que sa patience avait dépassé ses limites il y avait déjà longtemps et désormais ils étaient deux à vouloir gagner ce qui s'apparentait de plus en plus à un combat de boxe, à la différence près qu'au lieu de poings c'était des mots, aussi blessants que possible, qu'ils se jetteraient à la figure. « Mais vas y fait toi plaisir jt'en pris, dit tout ce que tu as sur le cœur, on croirai que t'en crève d'envie et que depuis deux ans toi tout ce que tu t'es entrainer à faire c'est ça : Ce que tu pourrais enfin me balancer au visage le jour où on se recroiserai ... Je suis p'tetre lâche, mais toi t'es puéril ... » Il ne savait pas ce qui aurait du le blesser le plus dans ce qu'elle venait de dire, sans doute était-ce un tout, mais à vrai dire il avait décider de passer outre, de faire comme si tout ce qu'elle allait lui dire passait simplement au dessus de sa tête sans l'atteindre ; Voir qu'il ne réagissait pas serait sans doute la chose qui énerverait le plus Julia.

    En tous les cas peu importe ce qu'elle pouvait en penser, si elle voulait jouer à ça alors elle allait être servie. Les derniers scrupules qu'aurait pu avoir David venaient de s'envoler, à l'instant même où elle l'avait accuser de préparer cette "vengeance" depuis le moment où elle l'avait quitté. « Tu penses que ça me fait plaisir ? Que je prend mon pied à te dire le plus d'horreurs possible en un temps record ?! Grandi un peu Julia j'ai passé l'âge pour ce genre de conneries, on est plus au lycée ! » De toute évidence non, car même lorsqu'ils avaient encore du mal à communiquer et à se parler franchement à l'époque du lycée ils ne s'étaient jamais parlé de cette manière, avant autant de hargne et colère emmagasinée l'un contre l'autre ; Ils ne s'étaient pas vu pendant trop de temps, maintenant mettre les choses à plat nécessiterait forcément que tous les deux en ressortent blessés en leur fort intérieur. En tous les cas si Julia pensait qu'il lui répondait ainsi simplement pour la provoquer ou bien la faire enrager elle avait tout faux. « J'me contente simplement de dire ce que je pense Julia, j'en ai marre de marcher sur des œufs et d'essayer de faire des efforts pour quelqu'un qui mérite même pas que j'en fasse au fond ... Tu veux que j'te dise ce que j'ai sur le cœur ? Vraiment ? Parce que crois-moi t'en as pas la moindre idée, si tu le savais tu comprendrais que la lâcheté est loin d'être la pire chose que je puisse te reprocher ! » Ça c'était certain, il y avait encore un tas de choses qu'il lui reprochait, tout ça n'était que le sommet de l'iceberg qui formait la rancœur que David avait accumulé durant tout ce temps. Mais puisqu'il y était maintenant autant s'expliquer, il allait lui expliquer pourquoi à cet instant il l'avait accusé de se montrer lâche, parce que lui avait la décence de se justifier auprès d'elle, chose que de toute évidence Julia n'avait elle pas trouvé nécessaire de faire auprès de David puisqu'elle avait préféré fuir comme une voleuse et ne jamais revenir. « Tu fuis les explications, tu t'es tirée à l'autre bout du monde pour pas avoir à entendre les miennes, t'as préféré me raccrocher au nez plutôt que d'écouter ce que j'avais à dire, et maintenant tu fuis rien qu'à l'idée de pouvoir être obligée d'entendre ce que j'essaye de te faire comprendre depuis deux ans ... Et tu voudrais me faire croire qu'après avoir fuit autant de fois c'est pas de la lâcheté ? ... Préférer jouer les sourds plutôt que d'affronter la vérité, c'est pathétique ... »

    Il avait préféré s'arrêter ici, il ne voulait pas en dire plus, c'était déjà bien assez de ce qu'il pensait et il n'était pas là pour se lancer dans de la méchanceté gratuite, simplement pour mettre des mots sur ce qu'il avait sur le cœur lorsqu'il était question de Julia. Il s'attendait d'ores et déjà à ce qu'une réponse fuse, sans doute encore plus agressive que la précédente, mais il n'avait pas peur de ce qu'elle pourrait répondre ; Peu importait ce qu'elle lui dirait, David lui ne changerait pas d'avis car il savait que même si Julia préfèrerait avaler sa langue plutôt qu'admettre qu'il avait raison, lui savait qu'il visait juste.

_________________


      We were sitting with our backs against the world, saying things that we thought but never heard
      Who would have thought it would end up like this ? Where everything we talked about is gone
      And the only chance we have of moving on is try to take it back Before it all went wrong
      « Before The Worst » © The script
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalmemories.e-monsite.com/
Julia T. Whitworth
Admin
avatar

Nombre de messages : 239
Age : 26
Date d'inscription : 29/03/2008

MORE ABOUT YOU
SONG DU MOMENT: Lost Without You - Delta Goodrem
CITATION: Tell me it's over, I still love you the same.
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: #. Am I welcome here or not ... { David*   Dim 28 Juin - 2:09

    C'était indéniable, le morale de Julia était désormais au plus bas, elle essayait tant bien que mal de cacher ce qu'elle ressentait mais là, avec ce qu'il venait de lui dire, rester de marbre relevait du domaine de l'impossible. Comment leur relation avait pu tourner ainsi, c'était tellement excessif par rapport à ce qu'elle avait pu être par le passé, elle aurait tout donner à cette seconde pour remonter le temps et pouvoir être encore avec lui à l'heure qu'il est, mais c'était malheureusement impossible, si ça l'avait été, rien ne serait comme il l'était à cette instant, ou du moins elle l'espérait … Elle s'était toujours surprise à penser que David était la seule et unique chose bien qui lui soit arriver dans la vie et l'avoir perdu était tout sûrement une des pires qui lui soit arriver. Certes elle n'avait pas fait grand chose pour tenter de ramasser les morceaux, comment aurait elle pu s'y prendre pour vouloir retenter quelques chose alors que la seule envie qu'elle avait était de s'enfermer dans une pièce pour déprimer comme si c'était la seule chose qu'elle était capable de faire, déprimer et boire avait été les seules choses qu'elle avait pu faire en deux ans. « Oh non t'en fais pas pas pour ça j'me suis fait une raison, j'attends plus rien de ta part maintenant » à ses mots semblait venir du font du cœur, il avait prit un ton glacial qui vint lui mettre le morale encore plus bas qu'elle ne l'avait déjà, jamais il ne lui avait parler comme ça auparavant, jamais il ne l'avait regarder aussi méchamment qu'il ne le faisait à l'instant et cela la déstabilisait énormément, beaucoup plus qu'il ne pouvait l'imaginer. Elle était presque choqué qu'il s'adresse à elle de cette façon, sa présence aujourd'hui devait vraiment le contrarier pour qu'il se mette a lui parler de la sorte, c'est vrai qu'elle n'avait pas été vraiment cool avec lui pendant deux ans, ou du moins c'était le vague souvenir qu'elle en avait car elle était tellement déprimé qu'elle passait ses journées et ses soirées à boire au point qu'elle vivait presque dans un monde parallèle où elle était devenu incapable de comprendre un seule mot de ce que lui disait son entourage. « T'en mieux si tu attends plus rien parce que j'ai plus rien à offrir à personne maintenant de toute façon … » Pourquoi lui avait elle lancé ça comme ça, elle n'en savait rien en réalité, elle n'avait pas vraiment fait attention à ce qu'elle disait, elle recommençait à parler sans réfléchir et à regretter après. C'était surtout qu'il n'allait pas comprendre pourquoi elle lui lançait cette phrase assassine comme ça, il n'avait pas la moindre idée qu'a l'heure qu'il était, les jours de Julia étaient comptés et qu'elle était devenu, d'après elle, un fardeau pour quiconque s'attacherait à elle, tout ce qu'elle réussirait à faire au final serait de faire de la peine au gens qu'elle aime le jour où elle finirai par devoir partir pour de bon, et si il était une chose que Julia détestait c'était bien faire souffrir les gens qu'elle aimait, car elle se sentait toujours extrêmement coupable.

    « Qui serait assez fou pour vouloir repartir de zéro avec quelqu'un qui fait passer sa propre fierté avant tout le monde » Voilà à quoi ils en étaient réduit, à deux personnes qui allait passer sûrement le reste de leur vie chacun de leur côté à cause d'une histoire d'une qui n'en valait pas la peine. Alors c'était donc ça maintenant, il s'était fait une raison et il ne voulait définitivement plus d'elle. Elle savait très bien qu'elle était celle qui était partie mais il était aussi certain qu'elle ne l'avait pas quitter parce qu'elle en avait envie, elle l'avait fait à contre-cœur et le regrettait chaque jour qui passait. Il lui manquait chaque jour un peu plus que le précédent, on pourrait croire qu'avec le temps elle aurait fini par se faire à l'idée et à son absence mais non, c'était bien évidement tout le contraire, chaque jour qu'elle voyait s'écouler, elle se demandait un peu plus comment elle pouvait espérer avoir une vie normal avec un minimum de joie sans lui à l'intérieur, pour elle c'était tout simplement inconcevable. Elle l'avait envoyer sur les roses sans vouloir entendre parler d'excuse où quoi que ce soit, alors pourquoi était elle aussi retourner par l'idée, la simple idée que tout était réellement et définitivement fini entre eux ? Elle ne voulait pas, elle n'avait jamais eu la moindre envie que tout se termine comme ça. « Donc d'après toi faut être fou pour vouloir de moi, et ça t'as pris 8 ans pour que tu t'en rendes compte ? » On pouvait sentir désormais dans sa voir qu'elle commençait à perdre le contrôle de ce qu'elle lui disait, il l'avait vraiment déboussolé à tel point que la elle était déjà prête à sortir sa carte bleu pour la futur bouteille d'un alcool fort qu'elle descendrai ce soir pour oublier tout ce qu'il était entrain de lui dire. Il faut dire qu'il y était aller fort en lui disant que personne ne serait assez fou pour vouloir d'elle, et si il le pensait ça l'était encore plus car certes elle avait été idiote et elle l'avait envoyer sur les roses mais elle n'avait jamais été aussi franche et direct. Elle ne s'attendait pas à ce que cette vérité lui fasse aussi mal que ça, elle ne pensait pas que de simple mots puisse vous retourner au plus profond de vous même et vous donner envie d'aller vous cacher dans un coin pour pleurer toutes les larmes de votre corps.

    Il n'allait pas s'écouler beaucoup de temps avant qu'il ne continu pour lui répondre sur ce même ton froid et détacher, à la limite du glacial, qui lui donnait envie de partir en courant plutôt que d'affronter un tel regard de sa part lui étant destiné. C'était lâche, elle en avait pleinement conscience mais elle n'arrivait pas à le regarder en face avec ce regard si froid qu'il lui lançait depuis toute à l'heure, elle avait l'impression qu'il aurait pu la tuer rien qu'en la fixant, c'était comme si il la transperçait et qu'il en ressortait une douleur, presque terrifiante, de son cœur rien qu'en étant la victime de cette façon si dur qu'il avait de la fixer. Elle avait voulu, une fois de plus, passer pour la fille forte au nerfs d'acier qui avait toujours le dernier mot, mais voilà le résultat, maintenant elle l'avait mit d'une humeur de chien et il lui balançait des choses les plus durs à entendre les unes que les autres sans scrupules ... « Tu penses que ça me fait plaisir ? Que je prend mon pied à te dire le plus d'horreurs possible en un temps record ?! Grandi un peu Julia j'ai passé l'âge pour ce genre de conneries, on est plus au lycée ! » Voilà, à ses yeux elle n'était désormais plus qu'une gamine idiote qui n'avait pas grandi en dix ans au niveau de sa mentalité. Il savait pourtant que c'était faux, il avait vécu avec elle pendant sept ans ici à Boston, il était certainement le mieux placé pour dire que la Julia avec laquelle il avait vécu n'avait plus rien de comparable à celle du lycée. Elle avait changé, évolué et ce n'était pas un mal d'ailleurs, loin de là. C'était plutôt dans le cas où elle serait rester la même qu'à cette époque là qu'il aurait fallu se poser certaines questions sur ce qui pouvait se passer dans la tête de Julia pour qu'elle continu toujours à agir comme cela. « Je crois qu'en deux ans j'ai totalement arrêté de penser à ce que les gens autour pouvais bien avoir dans la tête » Elle admettait totalement avoir vécu pendant deux ans dans un monde parallèle coupé des autres et de toute trace de vie sociale. Elle avait été le genre de personne détestable qui envoyait tout le monde sur les roses et qui se souciait tellement peu des gens autour que ça en était presque effrayant. Le monde aurait pu s'écrouler autour d'elle qu'elle n'aurait rien vue, le sien n'avait déjà plus de raison d'être alors tant pis après tout, elle n'avait plus rien à perdre de toute façon.

    « J'me contente simplement de dire ce que je pense Julia, j'en ai marre de marcher sur des œufs et d'essayer de faire des efforts pour quelqu'un qui mérite même pas que j'en fasse au fond ... Tu veux que j'te dise ce que j'ai sur le cœur ? Vraiment ? Parce que crois-moi t'en as pas la moindre idée, si tu le savais tu comprendrais que la lâcheté est loin d'être la pire chose que je puisse te reprocher ! » C'était franc, direct, et surtout sincère. Elle avait donc la réponse honnête à sa principale question à cet instant, il pensait franchement chaque mot qu'il venait de lui dire, c'était surement ça qui faisait le plus mal. Quand quelqu'un dit quelque chose de blessant à une autre personne c'est déjà plutôt dur à encaisser, mais alors qu'en en plus, cette personne ne pensait et que ça venait du plus profond de son cœur « Tu fuis les explications, tu t'es tirée à l'autre bout du monde pour pas avoir à entendre les miennes, t'as préféré me raccrocher au nez plutôt que d'écouter ce que j'avais à dire, et maintenant tu fuis rien qu'à l'idée de pouvoir être obligée d'entendre ce que j'essaye de te faire comprendre depuis deux ans ... Et tu voudrais me faire croire qu'après avoir fuit autant de fois c'est pas de la lâcheté ? ... Préférer jouer les sourds plutôt que d'affronter la vérité, c'est pathétique ... » L'image qu'il avait d'elle aujourd'hui était pire que ce qu'elle aurait jamais pu imaginer, c'était nul qu'ils en soit arriver à se balancer ça à la figure ici, après tout ce qu'ils avaient vécu tout les deux, tout les bon moments comme les mauvais, jamais ils n'auraient pu penser en arriver là un jour. Elle n'arrivait même pas à y croire, elle ne pouvait pas se dire que tout ce qu'ils avait eut ensemble allait maintenant se transformer en deux personnes ne voulant plus l'une de l'autre qui se retiendrait à chaque nouvelles rencontre de ne pas s'arracher les yeux. En plus il y avait le mariage de Kayle qui allait surement avoir lieu d'ici quelques mois, et ils allaient tout les deux être invités … Il ne manquerai plus que la présence de l'autre devienne tellement insupportable qu'ils en soient obliger de quitter la réception pour se retenir de ne pas faire une scène en plein milieu... Et dire qu'ils pourraient être mariés à l'heure qu'il est, ils devraient être mariés, ce n'était pas juste, le destin, le Karma et toute les choses de ce genre là avaient vraiment décidé de s'acharner sur la vie de Julia et de la faire souffrir jusqu'au bout pour qu'elle soit complètement malheureuse sans une seule pointe de bonheur dans sa vie.

    « Tout ce que tu viens de dire tu le penses … Et bien t'as raison, je suis une personne lâche et pathétique qui fuis les explications et la vérité, tout simplement parce que la vérité fait souffrir. J'ai toujours préféré fuir les choses susceptibles de me faire du mal, je me voile constamment la face pour éviter la douleur alors que je sais très bien que le seule endroit où ça me mène, c'est droit dans le mur... » Voilà quelque chose à laquelle David ne s'attendait surement pas, Julia aussi était sincère et elle n'avait même pas répondu en montant le ton. Peut être était ce une simple démonstration de maturité de sa part mais en tout cas elle avait décidé qu'il fallait, pour une fois, accepter de voir la vérité en face, et cela même si elle faisait un mal de chien... Elle se sentait idiote, elle n'avait pas l'habitude de rester calme face à quelqu'un d'énerver mais là elle ne voyait pas comment réagir autrement. Elle venait de passer plus d'une journée enfermé dans un avion, tout ça pour quoi, pour arriver ici et s'en prendre plein la figure comme ça alors qu'elle n'avait aucune envie de s'énerver à la base, elle pour l'instant la seule chose qui lui faisait vraiment envie était de dormir. Cela faisait une éternité qu'elle n'avait pas fait une bonne nuit de sommeil complète et elle aurait donner beaucoup pour que ça arrive. « Je suis pas venu ici pour me battre David, j'avoue je suis pas venu ici que pour voir Myra, elle est une raison indéniable mais pas la seule. Je sais même pas ce que je suis venu faire ici enfaite, Olivia m'a dit de rentrer chez moi et c'est là que je suis venu, pourquoi ici, je sais pas peut être que c'est là que je me sentais le plus chez moi … Mais je pense que je me suis tromper et que je suis plus la bienvenue dans cette ville aujourd'hui … Je serais reparti demain soir, je retourne chez ma mère donc si ma présence te dérange autant que j'en ai l'impression, tu peux être soulagé. » Elle n'avait pas l'intention de venir lui polluer son air plus longtemps vue qu'elle avait l'air de le déranger plus qu'autre chose aujourd'hui. Elle n'arrivait pas à se résoudre à l'idée qu'il lui en voulait autant, il avait sûrement ses raisons mais tout de même, elle n'aurait jamais penser qu'il puisse lui faire autant de mal qu'il était entrain de lui en faire à cet instant. Elle aurait tant aimé pouvoir se jeter dans ses bras à nouveau, sentir sa peau contre la sienne, ses lèvres se poser sur les siennes avec toute la tendresse et l'amour dont elles avaient le secrets, elle aurait tout donner pour pouvoir se sentir à nouveau en sécurité à ses côté comme pendant ses huit longues années qu'elle avait passer avec lui et qui avaient été les plus belles de toute sa vie. Il pourrait bien dire tout ce qu'il voudrait il ne changerai jamais ça, il ne pourrait jamais lui enlever tout ses souvenirs qu'elle avait avec lui, même si ça lui déchirait le cœur que ce ne soit maintenant plus que de triste souvenir au lieu d'un beau reflet de la réalité. « J'ai pas envie de continuer à m'énerver sur toi comme ça, pas aujourd'hui mais si ça te soulage de me dire tout ce que tu penses vas y, je suis prête à encaisser mais moi, m'énerver pour rien, j'ai plus le temps ... » Elle recommençait encore à faire une allusion au fait qu'elle voyait sa vie lui échapper devant ses yeux à chaque instant. Il devait encore se demander pourquoi elle disait ne plus avoir le temps mais pour elle qui savait très bien à quoi elle faisait référence, elle savait très bien qu'elle visait juste et que le temps lui était désormais compté.

_________________

    What if this storm ends? And I don't see you as you are now ever again
    Now it's found us, like I have found you, I don't want to run, just overwhelm me.
    « The Lighting Strike » Snow Patrol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David A. Loksley

avatar

Nombre de messages : 395
Age : 37
Date d'inscription : 01/05/2009

MORE ABOUT YOU
SONG DU MOMENT: « Keep Moving On » •• Savage Garden
CITATION: « Dream as if you'll live forever, but live as if you'll die today »
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: #. Am I welcome here or not ... { David*   Mer 1 Juil - 1:22

    David ne savait pas trop comment il devait prendre la réflexion que la jeune femme venait de lui faire, à vrai dire il y voyait bien lui aussi un sous-entendu mais il n'avait bien sûr rien à voir avec celui que la jeune femme avait pensé faire. Car en effet pour le jeune homme cette phrase qu'elle venait de lancer en cachait une autre, mais selon lui c'était plutôt à prendre comme une nouvelle critique, comme si une fois de plus Julia s'évertuait à lui faire comprendre qu'il avait des choses à se reprocher et qu'au fond si les choses étaient comme ça aujourd'hui, s'ils en étaient arrivés à cette conversation houleuse, c'était en majeure partie de sa faute. « T'en mieux si tu attends plus rien parce que j'ai plus rien à offrir à personne maintenant de toute façon … » Peu importait le sous-entendu que Julia avait pu penser faire, celui que David avait compris en tous les cas c'était que si Julia ce n'était peut-être même plus pour ce qu'il était supposé avoir fait, mais pour le simple fait qu'à cause de lui elle avait laissé passé huit ans de sa vie ... Est-ce qu'il lui avait menti alors pendant tout ce temps ? Est-ce qu'elle avait été aussi sincère que lui l'avait été ? Il commençait à douter, et bien loin de le soulager cela ne faisait en définitive qu'ajouter à sa peine. Il fut tenté de répondre mais finalement décida de ne rien en faire, en rajouter une nouvelle couche et mettre une nouvelle raison de se quereller sur le tapis n'arrangerait rien et serait en plus de ça parfaitement inutile, mieux valait sans doute ne pas risquer de finir par dire quelque chose qu'il ne pensait pas.
    D'autant plus que les deux jeunes gens avaient de toute évidence déjà largement de quoi faire pour se disputer, à commencer par la réponse qu'elle venait à l'instant de vociférer pour continuer sur sa lancée. Est-ce qu'elle voulait à tout prix le faire passer pour le méchant dans cette histoire ? C'était seulement ça qu'elle cherchait ? En tout cas c'était le sentiment que David avait et si il n'avait pas eut moins de scrupules sans doute lui aurait-il également reproché sa mauvaise foi parce que pour lui ce n'était rien d'autre que ça et il la trouvait vraiment gonflée de déformer ainsi ses propos simplement pour pouvoir les lui renvoyer à la figure après « Donc d'après toi faut être fou pour vouloir de moi, et ça t'as pris 8 ans pour que tu t'en rendes compte ? » C'était à n'en pas douter la pire bêtise que David ait entendu depuis longtemps, à la façon dont Julia avait dit ça c'était comme si en vérité elle n'avait jamais cru un seul mot de ce que David avait pu lui dire durant la longue période pendant laquelle ils avaient été ensemble, comme si pour elle leur histoire n'avait jamais rien été d'autre qu'une bombe à retardement qui à coup sûr allait exploser. Malgré tous les efforts que David avait fait au niveau de la sincérité de toute évidence il n'avait jamais réussi à la convaincre qu'il ne considérait pas que leur relation était perdue d'avance ...

    Mais qu'y pouvait-il au fond si elle n'avait jamais été capable de lui faire confiance, il avait tout fait pour que ce soit le cas pourtant, et cela n'avait pas suffit, alors peut-être que la vraie raison au fond était qu'elle n'avait tout simplement aucune envie de lui faire confiance. Dans ce cas là il aurait bien pu faire tous les efforts du monde cela n'aurait jamais été suffisant, et de plus en plus maintenant David commençait à se dire qu'au fond Julia s'était bien foutue de lui et qu'il avait été idiot de penser qu'elle ne finirait pas par le laisser en plan et se servir de la première excuse qui se présenterait à elle pour mettre les voiles. Serrant le poing en tentant de ravaler sa colère à cette pensée, il se décide enfin à répondre quelque chose « Me fais pas dire c'que j'ai pas dit Julia ! Tu sais très bien que c'est pas du tout c'que je pense, même si au fond ça t'arrangerai bien d'avoir cette excuse là aussi pour m'en vouloir ! » Parce que clairement c'était l'impression qu'elle lui donnait, celle de chercher des tas d'excuses ou de choses à lui reprocher pour avoir des raisons de lui en vouloir et se donner une contenance. Cette impression laissait un goût amer à David et renforçait encore un peu plus le sentiment qu'il avait de se battre pour une cause perdue depuis longtemps, d'ailleurs si elle n'avait pas été perdue n'aurait-il pas déjà eut un signe qu'il restait de l'espoir ? Ce n'était jamais arrivé, cela faisait deux ans qu'il espérait sans jamais rien voir venir en retour, alors peut-être était-ce simplement le signe douloureux mais évident qu'il se faisait de faux espoirs depuis le début ... En tous les cas Julia elle donnait l'impression d'avoir fait un énorme tri dans ses idées et son esprit durant les deux années qui venaient de s'écouler, comme le laissait entendre la phrase qu'elle ajoute ensuite « Je crois qu'en deux ans j'ai totalement arrêté de penser à ce que les gens autour pouvais bien avoir dans la tête » Dans ce cas pas étonnant qu'elle n'ai pas daigné penser aux conséquences qu'avaient pu avoir son départ précipité. Au moins ça avait le mérite d'être clair, elle se foutait de ce que les autres pensaient et donc elle se foutait également du mal qu'elle pouvait leur faire, rien de plus logique, au moins maintenant David ne se poserait plus la question de savoir pourquoi elle s'était autant obstinée à lui reprocher sans cesse la même chose, pour elle c'était presque une sorte de progrès ... Génial. « Bah écoute si toi tu réussi à passer outre c'que les autres pensent, c'que moi je pense, et à faire ta vie sans te soucier des autres félicitation , mais profite-en parce que c'est pas le cas pour tout le monde » En disant cela il avait secoué la tête d'un air dépité, c'était tellement irréel cette conversation. En venir à se balancer tout ça à la figure après avoir vécu pendant huit ans ensemble, c'était à se demander si il s'agissait bien des deux même personnes.

    La tournure que semblait devoir prendre la conversation ensuite étonna cependant énormément David, qui était on ne peut plus surpris par la réaction qu'avait eut Julia à son flots soudain de paroles sincères mais pas moins blessantes sans doute. Il s'était attendu à ce qu'elle s'énerve, à ce qu'elle renchérisse à nouveau et essaye à tout prix de lui prouver que c'était lui qui avait tort, mais au lieu de ça elle avait préféré lui répondre avec un calme qui était presque déconcertant tant il était inhabituel venant d'elle dans ce genre de situations. De toute évidence ce qu'il venait de lui dire avait eut un impact un peu plus grand sur elle que ce à quoi il s'était attendu, mais peut-être ainsi allait-elle enfin se montrer sincère aussi et arrêter de lui parler par énigme, de faire des sous-entendus ou bien de s'adresser à lui comme si il était le coupable idéal du crime parfait qu'il imaginait comme ayant existé. « Tout ce que tu viens de dire tu le penses … Et bien t'as raison, je suis une personne lâche et pathétique qui fuis les explications et la vérité, tout simplement parce que la vérité fait souffrir. J'ai toujours préféré fuir les choses susceptibles de me faire du mal, je me voile constamment la face pour éviter la douleur alors que je sais très bien que le seule endroit où ça me mène, c'est droit dans le mur... » Bon, au moins ça avait le mérite d'être honnête, lui qui souhaitait tellement que Julia lui dise le fond de sa pensée plutôt que de fuir voilà son vœu exaucé. Cependant cela ne l'empêchait pas de ne pas être d'accord avec ce que venait de dire la jeune femme, non d'ailleurs sa façon de penser était même presque l'exact opposé de ce que venait tout juste de dire Julia. Est-ce qu'il allait se taire ? Non, probablement pas, maintenant que le sujet était sur le tapis et qu'ils étaient partis pour parler clairement il aurait tort de se priver. « C'est tellement facile de s'exiler à l'autre bout du monde pour pas avoir à affronter la réalité, mais désolé de te l'apprendre la vérité fait toujours souffrir ... La vérité elle fait peur à tout le monde, parce qu'elle fait mal et qu'elle nous oblige à regarder nos erreurs en face. Après si tu veux à tout prix l'éviter et vivre perpétuellement dans le mensonge alors fait-le, mais tu verras que c'est ça la seule et unique chose qui te conduira dans le mur » Visiblement même sur ce sujet ils avaient fini par prendre des directions opposées. David, qui autrefois était connu pour agir comme le disait Julia, en choisissant souvent le mensonge lorsqu'il était plus facile à vivre et que la vérité faisait trop mal, avait depuis compris que c'était ce comportement qui lui avait valut d'accumuler autant les problèmes. C'était le mensonge qui l'avait conduit au désastre et ce fut seulement une fois qu'il eut regardé la réalité en face qu'il put recommencer à évaluer dans le bon sens ... Il trouvait dommage que Julia ne l'ai pas compris, pourtant il avait pensé avec le temps que c'était le cas, mais visiblement il s'était trompé encore une fois.

    Pour David cependant le changement de cap le plus brutal qu'il puisse remarquer dans l'attitude de son ex-fiancée face à la conversation vint des dernières choses qu'elle lui dit ; De toute évidence leur envie respective d'être celui qui crierait plus fort que l'autre avait finit par retomber et cela n'était en soi pas plus mal. D'ailleurs Julia souhaitait clairement faire comprendre à David qu'elle n'avait aucune envie de s'énerver ou de continuer cette joute verbale qui en temps normal aurait pu durer pendant des heures tant ils étaient tous les deux aussi bornés l'un que l'autre « Je suis pas venu ici pour me battre David, j'avoue je suis pas venu ici que pour voir Myra, elle est une raison indéniable mais pas la seule. Je sais même pas ce que je suis venu faire ici enfaite, Olivia m'a dit de rentrer chez moi et c'est là que je suis venu, pourquoi ici, je sais pas peut être que c'est là que je me sentais le plus chez moi … Mais je pense que je me suis tromper et que je suis plus la bienvenue dans cette ville aujourd'hui … Je serais reparti demain soir, je retourne chez ma mère donc si ma présence te dérange autant que j'en ai l'impression, tu peux être soulagé. » David n'en revenait pas de la fin de sa phrase, comment pouvait-elle penser un seul instant que la voir s'en aller pour cette fois-ci la certitude de ne jamais remettre les pieds à Boston soit ce qu'il désirait ? Elle était vraiment à des lieues de ce que pensait réellement le jeune homme ça c'était certain, mais cela dit il ne savait pas trop comment lui dire ça sans pour autant donner l'impression qu'il se trainait à ses pieds en lui demandant à nouveau de rester. Il ne voulait plus agir ainsi, lui demander pour ne rien obtenir, il avait compris que cela ne fonctionnait pas, mais pour autant il ne pouvait s'empêcher de dire ce qu'il en pensait quand même « Comment tu peux penser un truc pareil ? J'veux dire, tu penses que si j'avais sérieusement voulu que tu remettes jamais les pieds ici j'me serai acharné aussi longtemps en sachant qu'encore une fois j'allais me faire jeter avant d'enfin me faire une raison ? C'est toi qui est partie Julia ... Mais moi j'ai jamais voulu que tu t'en ailles » Puis il se tait, il préfère ne pas en dire plus car il se sentait déjà ridicule d'avoir parlé ainsi ... Pourquoi les choses seraient-elles différentes maintenant de toute façon, qu'il n'avait pas voulu qu'elle s'en aille Julia le savait et jusqu'ici cela ne l'avait jamais fait changer d'avis alors pourquoi remuer encore une fois le couteau dans la plaie. Les choses étaient ce qu'elles étaient, même si ce n'était pas du tout ce qu'aurait souhaité David bien entendu. Mais Julia ne lui laissa pas le temps de réfléchir davantage à cela, elle venait d'ajouter autre chose et David avait l'impression une fois de plus qu'elle s'était monté une très mauvaise image de ce qu'il pouvait penser de tout cela ; Pourtant elle devait bien savoir depuis le temps que David n'était pas du genre à dire des choses blessantes simplement dans le but égoïste de soulager sa conscience. « J'ai pas envie de continuer à m'énerver sur toi comme ça, pas aujourd'hui mais si ça te soulage de me dire tout ce que tu penses vas y, je suis prête à encaisser mais moi, m'énerver pour rien, j'ai plus le temps ... » Elle pensait peut-être que cela lui plaisir à David d'être obligé de s'emporter de la sorte pour avoir l'espoir que son message passerait enfin, elle se trompait. Simplement il avait compris que dire les choses calmement n'avait jamais rien apporté alors si il devait agir ainsi pour espérer que Julia l'écoute enfin tant pis, il prenait le risque. « Y s'agit pas de soulager ma conscience et tu le sais ... En deux ans tu m'avais jamais écouté aussi longtemps, tu m'aurais déjà raccrocher au nez ou dit d'aller me faire foutre, mais là tu peux pas ... Maintenant si tu penses que ça me fait plaisir d'être obligé d'en arriver a des extrémités pareilles pour réussir à en placer une tu te trompes, tu sais très bien que m'énerver comme ça j'ai horreur de ça ... » Cela dit regrettait-il d'avoir dit tout ce qu'il avait dit avant ? Non, c'était peut-être des mots rudes ou dur à entendre mais c'était ce qu'il pensait, et même s'il détestait l'idée d'en être arrivé à penser ainsi à propos de Julia les faits étaient là, et si Julia n'avait pas envie que les choses changent alors David risquait de continuer à penser ainsi encore longtemps ...

_________________


      We were sitting with our backs against the world, saying things that we thought but never heard
      Who would have thought it would end up like this ? Where everything we talked about is gone
      And the only chance we have of moving on is try to take it back Before it all went wrong
      « Before The Worst » © The script
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalmemories.e-monsite.com/
Julia T. Whitworth
Admin
avatar

Nombre de messages : 239
Age : 26
Date d'inscription : 29/03/2008

MORE ABOUT YOU
SONG DU MOMENT: Lost Without You - Delta Goodrem
CITATION: Tell me it's over, I still love you the same.
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: #. Am I welcome here or not ... { David*   Mer 8 Juil - 20:20

    Pourquoi est ce que ça faisait aussi mal ? Comment était ce tout simplement possible, comment les chose avait pu tourner ainsi ? Julia avait toujours donner l'impression au gens d'être quelqu'un de forte et courageuse, alors pourquoi est ce qu'elle avait envie à cette seconde là de partir en courant pour pleurer toute les larmes de son corps loin de ses regards assassins, venant de l'homme qu'elle aimait qui plus est. Car oui ça pour l'aimer elle l'aimait ce cher David, au point qu'aujourd'hui elle s'en mordait les doigts. David a toujours été la personne la plus importante dans le cœur de Julia, et il le se sera sûrement pour toujours et ce même si leur histoire était définitivement fini aujourd'hui. Elle se souvenait encore comme si c'était hier de la première fois qu'il s'était parlé, onze ans plutôt, ils n'avait que dix-sept ans le jour de leur rencontre dans ce couloir du lycée de Willminghton. Cette rencontre avait d'ailleurs commencer comme la dernière fois que leur chemin s'était croisé, une dispute suivit d'une gifle venant de la jeune demoiselle en colère. Ce n'était pas vraiment les meilleurs souvenirs qu'ils pouvaient avoir ensemble, certainement pas même si vue leurs deux caractère des désaccords où le tons montait n'était pas rare, même si la plupart du temps tout ce réglaient en quelques secondes et ils étaient repartit pour vivre leur petite vie de couple tout les deux. Elle pensait que David était l'homme de sa vie, celui dont elle ne pourrait jamais ce passer, et ça elle le pense toujours vue l'horreur que furent ses deux dernières années à vivre à l'autre bout du monde loin de lui, mais maintenant elle ne savait plus vraiment quoi penser de leur relation vue la tournure qu'avait prit les choses. Maintenant il lui en voulait d'avoir jouer les lâches à ne pas avoir voulu le laisser s'expliquer, et elle se disait qu'elle avait certainement eu tord d'ailleurs de le repousser de cette manière mais elle avait tellement eu le morale à zéros avec toute cette histoire qu'elle ne voyait pas quoi faire d'autre ...

    Pour elle se n'était pas une question de confiance, elle lui avait fait confiance le soir où il était aller boire un verre avec Coleen et qu'au final il n'était pas rentré de la nuit, elle ne lui avait fait aucuns reproche sachant que même si elle n'appréciait pas Coleen, David venait de la demander en mariage alors il n'allait pas tout foutre en l'air si prêt du but, elle lui avait fait confiance en se disant qu'il avait trop but ce soir là mais qu'il ne devait pas s'être passé quelque chose entre eux pour autant, jusqu'à ce que Coleen ne vienne la faire douter de lui en balançant qu'elle était enceinte, c'était quand même fort ça, en huit ans à être ensemble ils n'ont pas d'enfants et en une nuit il arrive à mettre une autre enceinte, soit David avait vraiment jouer au crétin jusqu'au bout en jouant en plus les irresponsable, soit qu'il y avait un problème entre les deux fiancés ... en tout cas il venait de lui répondre très sèchement à ce qu'elle avait dit précédemment « Me fais pas dire c'que j'ai pas dit Julia ! Tu sais très bien que c'est pas du tout c'que je pense, même si au fond ça t'arrangerai bien d'avoir cette excuse là aussi pour m'en vouloir ! » Bon c'est vrai qu'elle y était sûrement aller un peu fort en lui demandant comment il avait pu rester aussi longtemps avec elle sans se rendre compte qu'il fallait être fou pour vouloir d'elle. Mais c'était ce qu'il lui avait laisser entendre et il l'avait énerver elle n'avait fait que balancé sèchement sa réponse à la provocation même si c'était stupide et qu'elle ne voulait pas s'énerver sur lui aujourd'hui. Elle venait clairement de remettre en cause les sentiments qu'avait eu David pour elle pendant toutes ses années alors qu'elle savait très bien que tout ce qu'ils avaient vécu était réel et sincère. « J'ai jamais voulu d'excuses pour t'en vouloir ... J'ai ... J'ai jamais voulu t'en vouloir ... » Elle ne mentait pas, elle n'avait jamais voulu lui en vouloir, elle l'aimait trop pour ça, être loin de lui était surement le truc le plus difficile qu'elle n'ai jamais eu à faire dans sa vie tellement il était la seule chose à laquelle elle pensait, la seule personne qu'elle avait envie de voir, la seule personne qui aurait pu lui apporter du réconfort ... Pourquoi n'était elle pas revenu dans ce cas là ? Premièrement par peur, la peur de voir se genre de situation se reproduire et de le perdre une bonne fois pour toute, ensuite la tristesse car elle n'aurait jamais voulu qu'il la voit dans un état pareil, surtout en sachant que l'appel de l'alcool avait eu raison d'elle à nouveau et qu'elle n'était plus capable de rien à part faire chier son monde en déprimant et en ayant un taux d'alcool dans le sang supérieur au taux acceptable... La fierté avait sûrement elle aussi un rôle à jouer dans tout cela, car c'est simple Julia ne supportait pas d'avoir tord ou que quelqu'un remette en question ce à quoi elle croyait mais dans ce cas là, comprendre la vérité aurait du être un soulagement pour elle et même avec une fierté pareil elle lui aurait laisser s'expliquer et elle serait rentré, il y avait donc d'autre facteur qui devait entré en ligne de compte. « Bah écoute si toi tu réussi à passer outre c'que les autres pensent, c'que moi je pense, et à faire ta vie sans te soucier des autres félicitation , mais profite-en parce que c'est pas le cas pour tout le monde » Apparemment il avait très mal interprété ce qu'elle pensait en disant ces mots, il semblerait qu'il se soit mit en tête qu'elle était dans un état de lucidité totale et qu'elle refusait juste de se mettre à la place des gens pendant rien qu'une petite seconde, comme si elle aurait pu ne pas s'intéresser volontairement une seule seconde à ce que David avait à l'esprit, même avec toutes la volonté du monde elle en aurait été incapable. « Tu crois que j'ai profité du fait d'être tellement perdu et désespéré que j'arrivai même plus à comprendre un seul mot venant des gens autour de moi ? » La réponse était bien évidement non, en aucuns cas elle n'avait profité de cette situation et si elle avait réussi a rassemblé à ce moment là le peu de volonté qu'elle avait encore en elle, elle aurait tout fait pour changer cette situation.

    Elle s'était calmé, elle adoptait donc une attitude zen qui pouvait sûrement être déconcertante, mais oui ses paroles l'avait profondément atteinte et blessé, elle aurait aimer qu'il n'en pense pas un mot, que toute cette conversation qu'ils étaient entrain d'avoir n'ai jamais lieu et qu'il n'ai jamais à se dire des choses comme celle ci. Elle n'avait plus envie de se battre maintenant, elle se sentait faible et elle savait que cela ne la mènerai nul part. D'après Olivia, elle devait s'estimer heureuse de son état de santé vue tout ce qu'il lui était arrivé, elle lui avait montrer un exemple de personne ayant subi le même genre de chose qui était destiné a devoir être assisté jusqu'à la fin de sa vie à cause des séquelles restant. Cela n'avait pas redonner l'envie de vivre que Julia possédait auparavant, c'est vrai avant ça Julia possédait une telle joie de vivre qu'elle en était parfois agaçante, toujours pétillante et positive, du moins quand il ne s'agissait pas de parler d'elle. Maintenant elle se disait juste qu'elle allait renté chez sa mère pour passer le temps qu'il lui restait à voir grandir son petit frère en compagnie de ses parents et en se consolant de sa vie minable au bord de la piscine ou de la mer quand elle aurait le courage de pousser jusqu'à la plage. Et puis elle déprimerai aussi devant chaque endroit lui rappelant à quel point elle est raid dingue de l'homme qu'elle aurait du épouser car ils avaient passé près de deux ans là bas, au début entant que simple amis avant de finir par devenir ce couple parfait qu'ils avait été pendant huit ans. « C'est tellement facile de s'exiler à l'autre bout du monde pour pas avoir à affronter la réalité, mais désolé de te l'apprendre la vérité fait toujours souffrir ... La vérité elle fait peur à tout le monde, parce qu'elle fait mal et qu'elle nous oblige à regarder nos erreurs en face. Après si tu veux à tout prix l'éviter et vivre perpétuellement dans le mensonge alors fait-le, mais tu verras que c'est ça la seule et unique chose qui te conduira dans le mur » Tout ça elle le savait déjà, quand elle était avec lui elle avait arrêté d'avoir les raisonnements qu'elle avait avant de le rencontrer, elle était devenu quelqu'un de bien qui avait retrouver de l'espoir, mais aujourd'hui, elle était retourné à la case départ, elle ne savait plus quoi penser de rien, elle se sentait perdu et elle ne voyait pas à quoi elle pourrait se raccrocher pour redonner le moindre intérêt à sa vie. « Je sais que c'est lâche et facile et surtout idiot mais ... » Mais quoi, enfaite il n'y avait pas de mais à rajouter, elle n'arrivait pas à trouver quelque chose qui puisse expliquer qu'elle ai pu retomber aussi bas. C'est simple pendant les deux ans qui venait de s'écouler, c'était comme si Julia était remonter à ses quinze, seize ans lorsqu'elle pleurait toute seule dans son coin la mort de sa meilleure amie, avec pour seule compagnon une bouteille de tequila. Elle faisait tout simplement peine à voir, la différence c'est qu'aujourd'hui elle sait que c'est mal et qu'elle ne devrait pas agir de la sorte même si elle ne sait pas quoi faire d'autre puisqu'elle pense avoir tout perdu.

    « Comment tu peux penser un truc pareil ? J'veux dire, tu penses que si j'avais sérieusement voulu que tu remettes jamais les pieds ici j'me serai acharné aussi longtemps en sachant qu'encore une fois j'allais me faire jeter avant d'enfin me faire une raison ? C'est toi qui est partie Julia ... Mais moi j'ai jamais voulu que tu t'en ailles » Comment elle pouvait penser ça ? Tout simplement à cause de cet accueil très chaleureux qu'il lui avait réservé, elle n'avait fait qu'interpréter ce qu'il voulait en fonction de son comportement et de sa manière de lui parler. Et puis il y avait un détails dans sa phrase qui fini tilt dans la tête de Julia. Encore une fois il avait rajouté "avant d'enfin me faire une raison", pour elle cela voulait tout dire, c'était le signe qu'il avait fini par ne plus vouloir d'elle et que c'était fini et qu'elle avait vraiment fait une erreur en se montrant ici aujourd'hui. Rien que d'imaginer qu'il s'était fait une raison lui déchirai le cœur, jamais elle n'aurait penser qu'il n'en vienne à lui dire ce genre de chose un jour, elle ne voulait pas qu'il se soit fait une raison, elle ne voulait pas passer à autre chose tout comme elle n'avait pas envie qu'il le fasse.« Et moi j'ai jamais voulu partir... J'aurai jamais dût partir ... Le truc c'est que je me sentait pas assez courageuse pour rester où revenir... » D'ailleurs il n'en savait encore rien mais elle avait voulu revenir, elle devait revenir vers lui tellement il lui manquait, elle avait fini par craquer sauf qu'elle ne s'imaginait pas qu'elle pourrait avoir un contre temps aussi important et qui allait la déstabiliser autant tout comme lui faire perdre son envie d'être heureuse. Elle en était arrivée au stade où elle avait peur de l'appeler au point qu'elle n'arrivait pas à rassembler assez de courage pour le faire. Elle n'allait certainement pas lui dire tout ça aujourd'hui ça ne les auraient sûrement avancé à rien. Elle l'écoutait donc lui parler même si elle avait tout de même du mal à le regarder dans les yeux tellement elle se sentait faible et blessée par tout ce qu'il lui avait dit. Elle avait peur de finir par craquer comme ça face à lui car si ça arrivait, elle se dirait qu'elle aurait toucher le fond. « Y s'agit pas de soulager ma conscience et tu le sais ... En deux ans tu m'avais jamais écouté aussi longtemps, tu m'aurais déjà raccrocher au nez ou dit d'aller me faire foutre, mais là tu peux pas ... Maintenant si tu penses que ça me fait plaisir d'être obligé d'en arriver a des extrémités pareilles pour réussir à en placer une tu te trompes, tu sais très bien que m'énerver comme ça j'ai horreur de ça ... »Il avait entièrement raison, elle ne pouvait pas le nier, et elle ne pouvait pas non plus dire qu'elle ne savait pas déjà tout ce qu'il venait de lui dire. Elle se disait que c'était sûrement sa faute à elle en fait que tout est tourné comme ça, que si elle avait essayer de rattraper les choses plutôt, rien n'aurait été comme ça mais maintenant ce qui était fait est fait ...« Je sais ... Je le sais tout ça et j'en ai autant horreur que toi parce que c'est ma faute si tu t'énerves ... Mais peut être aussi que si on en arrive à cette extrémité c'est qu'il le fallait ... » C'était fou à quel point elle faisait des efforts pour lui dire tout ça, il devait lui même être très surpris par tout ça. Surtout que depuis plusieurs minute elle commençait à ressentir une douleur de plus en plus forte venant de son poumon, elle savait d'ors et déjà qu'il risquait fortement qu'elle n'ai soit une soudaine envie de vomir, soit qu'elle commence à tousser sans plus pouvoir s'arrêter jusqu'à ce qu'elle ne prenne son inhalateur. Dans les deux cas, même si il lui en voulait, elle se doutait que David allait immédiatement lui poser des questions et elle n'avait pas vraiment envie de raconter tout ça maintenant. Elle essaya donc de respirer le plus calmement possible et de ne pas attirer son attention sur ce détails, qu'il n'ait pas l'impression que quelque chose clochait chez elle maintenant ... « Mais tu t'ai fait une raison alors après tout est ce que tu veux toujours que je restes ... Où tu penses que c'est trop tard ... ? »Elle avait préferer reposer une question plutôt que de lui laisser le temps de voir qu'elle avait un truc qui n'allait pas, ce n'était pas ce qu'il y avait de plus malin certes mais bon tant pis, et puis en plus maintenant elle allait devoir affronter la réponse qu'elle essayait de deviner dans le regard de David et de se recevoir la vérité en pleine figure une bonne fois pour toute.

_________________

    What if this storm ends? And I don't see you as you are now ever again
    Now it's found us, like I have found you, I don't want to run, just overwhelm me.
    « The Lighting Strike » Snow Patrol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David A. Loksley

avatar

Nombre de messages : 395
Age : 37
Date d'inscription : 01/05/2009

MORE ABOUT YOU
SONG DU MOMENT: « Keep Moving On » •• Savage Garden
CITATION: « Dream as if you'll live forever, but live as if you'll die today »
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: #. Am I welcome here or not ... { David*   Sam 11 Juil - 15:45

    Sans rire, David était en train de se demander si Julia lui parlait sérieusement ou bien si elle essayait simplement de se cacher derrière n'importe quelle excuse pour avoir l'air de ne pas s'enfoncer dans des explications sans réel fondement. Il ne savait même plus comment il devait ou comment il pouvait réagir face à elle, son sang ne faisait bien souvent qu'un tout lorsqu'elle lui répondait quelque chose qu'il estimait vraiment mal placé de sa part étant donné la situation mais d'un autre côté il détestait l'idée de s'énerver ainsi même si il se disait qu'au fond après la façon dont elle s'était comportées avec lui ces deux dernière années elle ne l'aurait sans doute pas volé. Pourtant il continuait à douter, il n'arrivait pas à s'énerver sur elle comme il estimait qu'elle le méritait, il haussait la voix mais s'en voulait à lui-même là où il aurait normalement du lui en vouloir à elle, et de ce fait il se trouvait de plus en plus pathétique de continuer à ne penser qu'à elle tout le temps alors qu'elle avait très largement eut le temps en deux ans de lui faire comprendre qu'il se démenait pour une cause en laquelle il était de toute évidence le seul à croire encore. Alors comment au juste devait-il prendre cette phrase qu'elle venait de lui sortir ? « J'ai jamais voulu d'excuses pour t'en vouloir ... J'ai ... J'ai jamais voulu t'en vouloir ... » Est-ce que c'était une phrase sincère ou bien simplement un nouveau moyen de lui faire comprendre qu'il était le seul et unique responsable de ce qui était arrivé pour qu'ils en soient réduits à ce genre de conversation désormais ? Son fort intérieur lui faisait remarquer qu'elle semblait réellement déstabilisée d'après le ton qu'elle avait employé, mais il ne pouvait s'empêcher pourtant de se méfier, tout en se disant à lui-même qu'il ne pensait pas un jour devoir se méfier de Julia, elle était sans aucun doute la personne avec laquelle il avait le plus baissé sa garde et en qui il avait fini par avoir une totale confiance ... Alors en arriver maintenant à se méfier et se dire qu'il avait peut-être fait une erreur et avait été naïf en lui accordant sa confiance la plus totale « Alors quoi, tu vas encore me dire que c'est pas de ta faute et que c'est le destin ? Dans ce cas là gaspille pas ta salive tu sais très bien c'que j'en pense » C'était en effet quelque chose à propos de quoi Julia et David avaient toujours été en total désaccord, toutes ces histoires de destin, de karma, David n'y accordait aucun crédit contrairement à la jeune femme. Il n'était pas superstitieux pour un sou et la seule chose en laquelle il croyait au final c'était la très simple malchance, le hasard, et il ne cherchait pas à tout prix à trouver une explication tangible à chaque chose qui pouvait arriver dans une vie.

    Est-ce qu'il pensait qu'elle avait passé son temps à se morfondre sur son sort sans se soucier de ce qui pouvait se passer autour d'elle ? Oui, clairement c'était tout à fait l'image qu'il se faisait d'elle à cet instant, et même si c'était sans doute subjectif c'était soit penser à cette option là soit se dire que la seule personne dont elle ne s'était pas souciée ces derniers temps c'était lui et lui seul ... C'était une réaction totalement égoïste et incontrôlée, mais il souhaitait au fond ne pas être le seul, même si cela devait faire de Julia quelqu'un d'encore plus isolé. Alors à sa question « Tu crois que j'ai profité du fait d'être tellement perdu et désespéré que j'arrivai même plus à comprendre un seul mot venant des gens autour de moi ? » Il ne savait pas vraiment quoi répondre. La vérité serait par la même occasion une nouvelle preuve pour elle de voir que son ex-fiancé se torturait toujours avec leur histoire passée, et il ne voulait plus avoir le rôle de celui qui n'arrivait pas à passer à autre chose. Mais mentir ? Pour dire quoi ? Et surtout dans quel but, il ne pouvait pas lui dire qu'il ne pensait bien sûr pas cela, sa réponse sonnerait faux et de toute manière Julia savait en général deviner lorsqu'il se forçait à mentir. « Nan j'pense pas que t'y arrivais pas, j'pense que tu le voulais pas, nuance » Fallait-il y comprendre un quelconque sous-entendu ? Peut-être simplement le fait qu'il lui reprochait de ne pas avoir fait autant d'effort que ce qu'il s'était attendu de sa part. Ou peut-être était-ce simplement une phrase à prendre au pied de la lettre sans y voir le moindre sous-entendu allez savoir. En tous les cas elle semblait avoir imprimé pour de bon le fait qu'il lui reprochait en grande partie la lâcheté dont elle avait fait preuve en le fuyant ainsi sur un coup de tête pour ensuite refuser de s'expliquer ou de regarder la vérité en face une bonne fois pour toute afin de mettre les choses à plat de façon définitive si nécessaire. « Je sais que c'est lâche et facile et surtout idiot mais ... » Là au moins ils étaient d'accord ... C'était ce qu'il avait pensé très fort mais que cependant il avait préféré ne pas dire à voix basse, rien ne servait sans doute de s'acharner inutilement sur le sujet éternellement simplement pour lui faire remarquer qu'il lui en voulait à ce propos, elle avait compris que c'était le cas et c'était déjà bien suffisant pour David.

    Ce qu'elle lui lâcha ensuite résonna dans la tête de David quelques instants sans qu'il sache si il devait le prendre au pied de la lettre ou bien si il devait simplement se contenter de prendre cela comme quelque chose de dit en l'air mais auquel elle n'avait pas réfléchi et que donc elle ne pensait pas autant que ce que David aurait pu souhaiter. Même si ces mots ressemblaient à ce qu'il continuait inconsciemment d'espérer, à savoir qu'elle ne l'avait pas oublié et qu'elle n'avait pas décidé de le laisser à son sort à Boston en faisant une croix définitive sur ce qu'il pourrait bien faire de sa vie maintenant qu'elle n'en faisait de toute évidence plus partie, il ne pouvait s'empêcher de rester réticent, il avait peur d'être une nouvelle fois déçu, de s'être fait des idées pour rien et de s'en rendre compte une nouvelle fois plus tard, trop tard. « Et moi j'ai jamais voulu partir... J'aurai jamais dût partir ... Le truc c'est que je me sentait pas assez courageuse pour rester où revenir... » Il hésitait sur la réponse à fournir, il avait peur d'être trop brusque ou bien au contraire de trop laisser passer ; Lui non plus n'avait plus envie de se perdre dans d'interminables conflits mais pour autant il ne pouvait pas non plus lui parler comme s'il ne lui en voulait pas car ce n'était bien évidement pas le cas comme on pouvait s'en douter. « Selon moi c'était pas tant une question de courage qu'une question de confiance » Et il était bien là le problème selon lui, pour David le problème était aussi simple que ça, Julia avait simplement manqué de confiance en lui à un moment où il aurait justement eut besoin qu'elle lui accorde une confiance la plus totale qui soit afin de pouvoir arriver à une explication qui mettrait les choses à plat de son côté comme de celui de la jeune femme. Pour lui cela signifiait soit qu'elle n'avait jamais eut totalement confiance en lui, soit qu'elle avait préféré fuir plutôt que de se confronter à l'éventuel problème qui se serait posé si Coleen avait réellement été enceinte ... En tous les cas elle était partie, et pour cela David savait qu'il aurait beau faire tous les efforts qu'il voulait il continuerait à lui en vouloir à moins d'un miracle ou d'un revirement brutal de situation.


Dernière édition par David A. Loksley le Sam 11 Juil - 15:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalmemories.e-monsite.com/
David A. Loksley

avatar

Nombre de messages : 395
Age : 37
Date d'inscription : 01/05/2009

MORE ABOUT YOU
SONG DU MOMENT: « Keep Moving On » •• Savage Garden
CITATION: « Dream as if you'll live forever, but live as if you'll die today »
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: #. Am I welcome here or not ... { David*   Sam 11 Juil - 15:46

    Plus ils avançaient dans la discussion plus il semblait que Julia finissait par lâcher prise pour donner raison à David, mais au lieu de le contenter comme cela aurait pu être le cas il semblerait au contraire que la chose le surprenne et même le fasse s'interroger sur la situation. Elle reconnaissait enfin qu'elle avait elle aussi une part de responsabilité plutôt importante dans la situation actuelle et pourtant il ne pouvait s'empêcher de se dire que ce n'était pas ainsi que les choses devaient se passer pour autant ... Merveilleux, il ne savait même plus ce qu'il pensait lui-même maintenant, c'était bien sa veine après avoir déjà eut tant de mal à essayer de comprendre le raisonnement de Julia pour tenter de trouver des explications aux silences et aux non-dits qui s'étaient accumulés entre eux depuis qu'ils s'étaient brusquement séparés. « Je sais ... Je le sais tout ça et j'en ai autant horreur que toi parce que c'est ma faute si tu t'énerves ... Mais peut être aussi que si on en arrive à cette extrémité c'est qu'il le fallait ... » C'était le genre de réponses qui montraient totalement qu'elle avait compris où il venait en venir et surtout pourquoi il lui en voulait, mais pourtant autant cela ne faisait pas plaisir au jeune homme car en définitive même si cela lui avait permis de pouvoir au moins dire enfin ce qu'il avait sur le cœur cela mettait également en cause la jeune femme et même s'il se disait que ce n'était que justice il ne pouvait s'empêcher de s'en vouloir de l'accabler ainsi. C'était bien simple il était incapable de lui dire quelque chose de blessant ou tout du moins que ne faisait pas plaisir sans se le reprocher après, même s'il estimait en même temps qu'elle le méritait. Mais c'était surtout la fin de la phrase de la jeune femme qui faisait mal à David, la façon dont elle avait dit ça, on aurait dit qu'elle pensait ainsi depuis toujours « Donc d'après toi le fait qu'on en soit réduit à ça ça devait forcément finir par arriver ? Tu vois ça c'est le genre de trucs dont t'aurai du me parler avant d'accepter de m'épouser ... Mais enfin j'sais même pas pourquoi j'te dit ça maintenant, qu'est-ce que ça change de toute façon » D'après lui plus rien, puisque de toute façon elle lui avait clairement fait comprendre qu'elle ne souhaitait plus l'épouser alors à quoi bon remuer le passé en se souvenant qu'elle avait à une époque accepté de devenir sa femme et de passer le reste de sa vie avec lui ... C'était des souvenirs qui auraient pu être agréable mais ils étaient au contraire douloureux désormais, et ce n'était de toute façon que des souvenirs, puisque de sa relation avec Julia c'était tout ce qui restait à David aujourd'hui. Il n'avait pas très bien pris ce qu'elle lui avait répondu juste avant, et de ce fait il était on ne peut plus surpris par ce qu'elle ajouta ensuite car cela ressemblait pour lui à un revirement total de situation « Mais tu t'ai fait une raison alors après tout est ce que tu veux toujours que je restes ... Où tu penses que c'est trop tard ... ? » Alors juste avant elle sous-entendait que les choses étaient destinées à se passer comme ça et maintenant elle lui demandait au contraire si c'était trop tard ? Si elle cherchait à embrouiller l'esprit de David elle avait totalement réussi, lui qui avait déjà du mal à mettre des mots sur ce qu'il pensait il n'arrivait maintenant même plus à comprendre de quel côté si situait Julia. S'il pensait que c'était trop tard ? Il aurait souhaité que non bien sûr, mais pour le moment il n'avait pas de réponse à cette question, ce n'était pas un "oui" mais c'était très loin d'être un "non" aussi. « Trop tard ... J'en sais rien Julia ... J'ai pas de réponse à ta question » Et qu'aurait-il pu lui répondre de toute manière ? Qu'il était incapable de faire un choix parce que son cœur lui disait qu'il voulait simplement qu'elle reste et qu'elle ne s'en aille pas à nouveau, mais que sa raison elle lui rappelait sans cesse qu'elle avait passé deux années entières à le prendre pour un menteur et que quand bien même il déciderait de faire une croix là-dessus elle pourrait tout aussi bien choisir de repartir un jour sans crier gare et briser à nouveau tous les espoirs qu'il aurait tant bien que mal essayé de se faire.

    Sans qu'ils ne s'en rendent vraiment compte le ciel s'était assombri pendant leur conversation houleuse, et le vent s'était levé. D'ailleurs il commençait doucement à pleuvoir, mais David ne s'en souciait même pas pour le moment, non à vrai dire il s'en foutait même royalement car il était en train de réfléchir à ce qu'il allait dire. Ou plutôt non, il hésitait à le dire car ce qu'il avait en tête n'était rien d'autre que son propre sentiment par rapport à la situation actuelle, et pour autant cela n'était à coup sûr pas vraiment le genre de réponse à laquelle devait s'attendre Julia. Il semblait se dire que cette conversation ne mènerait à rien, c'était comme si l'un et l'autre ne réussissait pas à de démêler de tout ce qui leur embrumait l'esprit et de tout ce qu'ils avaient à se reprocher mutuellement ; Il savait aussi que ce qu'il s'apprêtait à dire mettrait sans doute fin à la conversation et que même s'il ne fallait pas prendre cela au mot de façon entière puisqu'il était aussi perdu qu'elle, Julia elle allait sans doute le prendre au mot. Et puis tant pis, il en avait marre d'hésiter à dire les choses par peur de la blesser, lorsque la situation avait été inversée elle ne s'était pas gênée pour lui dire ce qu'elle pensait sans se soucier du mal qu'elle pourrait lui faire alors après tout. « Tu sais j'crois que ... J'ai voulu croire que ça pourrait changer, qu'on pourrait changer ... J'aurais pas du, alors maintenant ... maintenant j'arrête » C'était sans appel, à le repousser tellement de fois elle avait finit par lui faire perdre espoir et maintenant il ne savait pas si il pourrait un jour prendre assez de recul pour pouvoir à nouveau la regarder sans avoir automatique à l'esprit la façon dont elle lui avait dit que c'était fini et qu'elle ne voulait plus jamais le revoir. Pourtant il n'avait jamais pensé que leur relation soit obligatoirement vouée à l'échec, il y avait cru, d'ailleurs si tel n'avait pas été le cas il ne lui aurait sans doute jamais demandé de l'épouser surtout quand on savait l'idée que se faisait David du mariage en temps normal. Mais pourtant y croire n'avait visiblement pas été suffisant et il ne savait pas si c'était parce que comme elle le disait c'était arrivé parce qu'il le fallait, ou bien si c'était simplement parce qu'elle n'y avait pas cru autant que lui ... Il ne pensait pas en arriver à se poser cette question un jour mais pourtant c'était le cas.

    Est-ce qu'il avait envie de la voir s'en aller ? Bien sûr que non, mais il ne se voyait pas continuer cette conversation encore longtemps, pas aujourd'hui. Tout ce qu'ils risquaient à force de vouloir être trop honnête sur ce qu'ils pensaient c'était d'en arriver à dire des choses qu'ils ne pensaient en fait pas, et plus dure en serait donc la conclusion de cette conversation, même si elle était déjà loin d'être plaisante. « J'dois aller chercher Myra à la patinoire alors ... » Autrement dit en ce qui le concernait la conversation s'arrêtait là, et même s'il ne le disait pas de façon explicite il ne lui laissait pas vraiment le choix là-dessus. Est-ce qu'il dirait à Myra qu'il avait vu Julia aujourd'hui ? Probablement que non, si la jeune femme avait l'intention de la voir elle irait elle-même, mais David ne reviendrait certainement pas avec quiconque sur la discussion qu'il venait d'avoir avec son ex-future-femme.


    HJ ; Et on ne rigole pas ! xD Ça rentrait pas dans un seul message ... ^^"
    Et comme je me voyais pas supprimer la fin (a) bah j'ai du tout laisser xD

_________________


      We were sitting with our backs against the world, saying things that we thought but never heard
      Who would have thought it would end up like this ? Where everything we talked about is gone
      And the only chance we have of moving on is try to take it back Before it all went wrong
      « Before The Worst » © The script
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://crystalmemories.e-monsite.com/
Julia T. Whitworth
Admin
avatar

Nombre de messages : 239
Age : 26
Date d'inscription : 29/03/2008

MORE ABOUT YOU
SONG DU MOMENT: Lost Without You - Delta Goodrem
CITATION: Tell me it's over, I still love you the same.
RELATIONSHIPS:

MessageSujet: Re: #. Am I welcome here or not ... { David*   Ven 31 Juil - 1:08

    Les reproches recommençaient, une fois encore. Elle voulait encaisser comme si de rien était, elle se devait d'encaisser la douleur qui grandissait au plus profond de sa poitrine à chaque seconde de plus où le regard de David venait la blesser davantage. Elle aurait donner tout ce qu'elle avait de plus cher au monde simplement pour qu'il change cette façon qu'il avait de la dévisagé rempli de colère, de rancœur et aussi, sans plus aucune tendresse. Où était passer les regards tendre et complice qu'ils avaient si longtemps échangé, où était ce couple amoureux, comme si c'était la seule chose qu'ils étaient apte à faire, marchant dans les rues de Boston. Où avaient ils tout deux disparu ? Elle n'en revenait pas de penser à eux en utilisant des termes passé, eux qui pourtant avaient prévu de ne jamais se quitter, qui se voyaient déjà mariés et vivant leurs vie simplement dans le bonheur. Tout cela lui paraissait si proche et si loin à la fois, elle se souvenait de leur rencontre comme si c'était hier, de tout ses moments qu'ils avaient pu partager ensemble, elles les revoyaient défiler dans sa tête et rien que la pensé que tout cela appartienne désormais au passé lui donnait envie de hurler. Pourtant elle savait que tout était sa faute, elle savait pertinemment qu'elle était celle qui avait fuit à l'étranger, celle qui avait préféré raccrocher le téléphone au lieu de parler comme deux adultes qui ont besoin d'explications, elle avait voulu revenir mais ses plans avait été contrecarré et les temps s'était écoulé et elle ne se voyait plus affronté ce qu'elle affrontait à cette instant, les reproches de David. Elle se demandait même comment à cette instant elle réussissait à ne pas craquer face à lui, à ne pas fondre en larmes devant lui en le suppliant d'arrêter de la regarder comme ça, de lui en vouloir autant même si elle savait que tout ce qu'il disait était justifié, et d'ailleurs c'était sûrement ça le pire dans cette histoire, c'est qu'il avait raison de penser toutes ses choses, elle l'avait poussé à cette extrême. Pourquoi avait elle agit de la sorte pendant tout ce temps, elle n'en savait rien mais c'était comme ça, si il savait à quel point elle s'en voulait de lui avoir fait autant de mal, peut être ne la regarderait il pas comme ça à cette instant, le fait est qu'il n'en savait rien. Il ne savait pas qu'elle avait tenté de rentrer à Boston il y a un an et demi parce qu'elle avait réussi à ravaler sa fierté et qu'elle l'avait cru. Cela faisait bien longtemps qu'elle ne le prenait plus pour un menteur, d'ailleurs ce ne fut jamais réellement le cas. au fond d'elle même elle n'avait jamais douté de lui et elle savait que ce ne serait jamais le cas, parce que c'était lui tout simplement, Julia sans David, il était bien beau le résultat, sans lui elle avait réussi à foutre sa vie en l'air une bonne fois pour toute et l'issue lui en serait fatale d'ici peu au final. Pour sa part c'était une évidence, ses deux dernières années loin de lui furent les pires de sa vie alors que pourtant elle avait déjà vécu des choses qui faisait monter la barre d'évaluation du « pire » pour Julia très haut, c'est sur qu'annoncer à quelqu'un que c'est jours lui sont désormais compter et qu'il ne reste plus grand chose. Elle ne savait pas combien de temps elle aurait exactement mais elle savait que c'était peu vue les tête d'enterrement que Olivia et Craig avait tiré, car en réalité, l'échéance ce ferait dans à peine quatre courtes années.

    « Alors quoi, tu vas encore me dire que c'est pas de ta faute et que c'est le destin ? Dans ce cas là gaspille pas ta salive tu sais très bien c'que j'en pense » Là il poussait le bouchon trop loin dans sa réflexion car ce n'était en aucuns cas ce qu'elle avait en tête. Certes elle ne pourrait jamais nier qu'elle croyait à certaines choses comme le destin, la fatalité et le karma et d'ailleurs même si elle savait très bien que David ne partageai et ne partagerai jamais son opinion tout comme il ne ferai jamais changer d'avis Julia sur ses choses là. Mais là, il se méprenait totalement de ce qu'elle avait dit précédemment, Julia savait que c'était entièrement sa faute et que le destin n'avait rien à voir là dedans, les responsable de ça était la faiblesse de Julia tout comme son penchant beaucoup trop prononcé pour l'alcool l'empêchant de voir les choses clairement « Je t'en ai voulu, pour rien, et je suis la seule responsable de ça, je cherche pas à accusé le destin ou quoi que ce soit d'autre là tu te trompes, tout ce que je dis c'est que c'était jamais dans mon intention de t'en vouloir » Elle espérait avoir été assez clair cette fois ci sur ce qu'elle venait de dire, elle en avait peut être même trop dit d'ailleurs par rapport à comment était le conversation, elle lui avait révélé qu'elle le croyait et qu'il ne passait plus à ses yeux pour un menteur désormais, et ceux depuis plus d'un an et demi.

    « Nan j'pense pas que t'y arrivais pas, j'pense que tu le voulais pas, nuance » a cela, elle ne répondit pas, c'était surtout qu'elle ne savait pas vraiment quoi répondre à se reproche, elle n'avait pas envie de jouer les tête de mule incontesté qui tente de se trouver des excuses pour tout et n'importe quoi alors qu'elle n'en a pas en réalité, elle ne voulait pas jouer à ça aujourd'hui. Elle ne voyait pas l'intérêt de nier l'évidence et de vouloir à tout prix avoir raison sur ce sujet puisqu'elle était consciente qu'elle avait des tord. Plus les secondes passait et plus elle se sentait serrer au niveau de sa poitrine, cette sensation d'étouffement qu'elle commençait à bien connaître maintenant, mais il était totalement hors de question qu'elle ne laisse David se douter de quoi que se soit maintenant, elle se sentait déjà extrêmement faible à cette instant face à lui alors elle n'allait pas le montrer encore plus, elle essayait de respirer le plus calmement possible, elle ne le regardait plus, se concentrant sur le sol pour essayer d'inspirer et d'expirer de façon à éviter qu'elle ne soit obliger de sortir son inhalateur en urgence sous les yeux de David car il savait qu'elle n'avait jamais eu besoin de se genre de médicaments avant et que cela signifierai forcément quelque chose de pas rassurant. Elle toussota légèrement pendant un instant avant de relever les yeux vers lui « Selon moi c'était pas tant une question de courage qu'une question de confiance » Alors c'était donc comme ça qu'il voyait les choses, et bien il se trompait car au yeux de Julia, la confiance n'avait rien à voir dans toute cette histoire. Certes elle était parti parce qu'elle avait cru que Coleen était enceinte, elle l'avait cru et ça elle ne dirait jamais le contraire, dans ce cas là on peut parler de confiance puisqu'elle la cru elle plutôt que David, mais à ce moment là David aussi y croyait alors elle n'était pas réellement en tord avec ça réaction. Maintenant c'est vrai qu'elle aurait pu faire l'effort de rester, d'essayer mais elle ne l'a pas fait et pourquoi, tout simplement parce qu'elle n'avait pas la force d'affronter cette situation. Ensuite si elle n'était pas revenu ce n'était pas non plus une question de confiance puisqu'elle avait fini par le croire, elle lui faisait confiance parce que c'était lui, son David, l'homme qu'elle voulait épouser et qu'elle aimait depuis qu'elle avait dix-sept ans, celui avec qui elle se voyait être heureuse et finir sa vie, elle lui faisait confiance et personne ne devrait jamais douter de ça. Mais si elle n'était pas revenu au final c'était pour une toute autre raison « Crois moi David, dans cette histoire c'est tout sauf une question de confiance, c'est juste une question de force et de courage ... » Elle ne lui en dirait pas plus pour l'instant, il ne saurait pas quels sont les raisons qui l'ont poussé à rester là bas aussi longtemps, peu être un jour mais en tout cas, pas aujourd'hui.

    « Donc d'après toi le fait qu'on en soit réduit à ça ça devait forcément finir par arriver ? Tu vois ça c'est le genre de trucs dont t'aurai du me parler avant d'accepter de m'épouser ... Mais enfin j'sais même pas pourquoi j'te dit ça maintenant, qu'est-ce que ça change de toute façon » Il était perturbé par le comportement de Julia ? Et bien il ne savait pas à quel point elle pouvait l'être elle même à vrai dire à cette instant. Elle ne savait pas comment répliquer à ça car elle savait à l'avance que ce qu'elle allait répondre dans tout les cas ne changerait rien et ne lui conviendrai surement pas. Cette conversation était une torture pour elle, jamais ils ne s'était adresser l'un à l'autre de cette façon auparavant et elle ne supportait pas ça, elle avait envie de lui dire de se taire et de s'enfuir brutalement même si la traiterait une fois de plus de lâche. « J'en sais rien David si ça devait forcément finir par arrivé tout ce que je sais c'est qu'au final on en est arrivé là, qu'on le veuille ou non et quoi que tu te sois mi dans la tête, je veux ...Voulais me marier avec toi ... » Un lapsus révélateur que David allait sûrement remarquer, elle avait parler au présent, c'était vrai elle voulait toujours l'épouser et le jour où cela changerait n'était pas près d'arriver. Elle lui avait peu être jeter sa bague à la figure mais ce n'était pourtant pas la réalité de ce qu'elle voulait, la colère ce jour là avait bêtement eu le dessus même si ça ne représentait pas ce qu'elle voulait en réalité … « Trop tard ... J'en sais rien Julia ... J'ai pas de réponse à ta question » La réponse lui faisait mal au fond d'elle, mais elle ne voulait pas vraiment le montrer. Il ne savait pas si il voulait qu'elle reste, il ne savait pas si pour lui il pouvait rester un dernier espoir, une dernière chance pour qu'il puisse être ensemble à nouveau, pourtant ce n'était pas compliqué à savoir, il avait le choix, c'était soit il lui en voulait trop pour vouloir qu'elle reste et donc elle partirai et elle ne remettrai plus les pieds ici, soit il ne voulait pas qu'elle parte et dans ce cas là elle resterai à Boston pour essayer de recoller les morceaux du mieux qu'ils le peuvent mais il était le seule à pouvoir décider de ça et le fait qu'il hésite, même si c'était justifié vue l'attitude qu'elle avait eu, la démoralisait complètement, comment pouvait il hésiter à propos d'eux ? « Pourtant, t'es le seule à pouvoir répondre à ça maintenant ... » Elle avait trop longtemps dépasser les bornes avec lui, jouer les abonnées absents pour ne pas avoir à affronter la dur réalité en face, celle qui disait qu'elle était malade et que si il se parlait vraiment au téléphone et qu'elle décidait de revenir, elle devrait forcément lui avoir la vérité, et rendre cette vérité réel était la chose la plus dur qu'elle n'ai jamais eu à admettre, du moins à égalité avec cette autre chose comme quoi, entre elle et David cela pouvait être vraiment fini cette fois ci, c'était tellement impossible à digérer …

    Si vous vouliez savoir à quel moment le cœur de Julia se déchira pour de bon à la suite de cette conversation, ce fut quand David prononça finalement ces mots « Tu sais j'crois que ... J'ai voulu croire que ça pourrait changer, qu'on pourrait changer ... J'aurais pas du, alors maintenant ... maintenant j'arrête » Il arrêtait … Comment pouvait elle interpréter sa phrase autrement qu'en une réponse comme quoi elle était aller définitivement trop loin et que ça y est, tout était indéniablement fini, mort et enterré entre eux. Au fond d'elle, elle avait toujours refusé d'y croire vraiment, elle avait beau le repousser autant qu'elle pouvait le faire en se voilant la face, il restait toujours pour elle l'homme qu'elle aimait, elle se surprenait encore à penser à lui en utilisant les termes du genre mon chéri, mon amour alors qu'il était a des milliers de kilomètre et qu'elle ne cessait de l'envoyer sur les roses, elle ne comprenait pas comment elle avait pu aller aussi loin alors que pourtant il n'y avait aucuns doutes possible sur les sentiments qu'éprouvait Julia à l'égard de David. Il était et serait à jamais dans son cœur le seule qui ai de l'importance et qu'il vaille la peine de vivre sa vie pleinement. « J'dois aller chercher Myra à la patinoire alors ... » Alors ça s'arrêterait là … Elle regardait le sol, ses pieds ainsi que la surface sur laquelle elle se tenait debout même si cela n'avait rien de passionnant, néanmoins ça lui évitait de regarder David dans les yeux. Fini, pour de bon, c'était si dur à entendre, à comprendre, à avaler ... Elle releva les yeux vers le ciel et d'une voix dans laquelle les sanglots se sentait trop fortement à son goût elle lui répondit tristement « Alors vas y … J'ai fait une erreur, j'aurais jamais du revenir ici ... » Elle avait fait deux pas en arrière, elle évitait son regard du mieux qu'elle pouvais, le sien était si dur à affronter, mais surement pas autant que son propre reflet dans le miroir après cette conversation, maintenant qu'elle réalisait à quel point il lui en voulait et à quel point elle avait pu être nul. Il voulait partir et mettre fin à cette conversation, alors elle allait lui simplifier la tache, un dernier regard en sa direction laissant apparaître dans le champs de vision ses yeux qui devait d'ors et déjà être rempli de larmes puis elle parti en courant dans le sens inverse, il pouvait la traiter de lâche, il avait raison et au point où elle était, cela ne changerait plus rien maintenant. Elle couru aussi loin qu'elle put, sentant cette douleur sur sa poitrine devenir de plus en plus dur a supporter au point qu'elle finit par être forcé de s'arrêter. Elle se pencha par dessus la rambarde de sécurité qui donnait sur l'océan et se mit a tousser, elle vit des gouttes de sang tombé dans l'eau qui provenait de sa bouche et elle se mit à sangloter comme elle l'avait prémédité, se laissant tombé sur le sol comme une pauvre désespérer.

_________________

    What if this storm ends? And I don't see you as you are now ever again
    Now it's found us, like I have found you, I don't want to run, just overwhelm me.
    « The Lighting Strike » Snow Patrol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: #. Am I welcome here or not ... { David*   

Revenir en haut Aller en bas
 
#. Am I welcome here or not ... { David*
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Domaine David Clark
» CDF 2007 Deck du 1er : David Ballestrazzi
» La Belgariade - David Eddings
» [Fantasy] David Eddings - La Belgariade et La Mallorée
» SE7EN - David Mills & William Somerset

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Back To Who We Were :: Alentours :: ▪▪ Boston's Hotel-
Sauter vers: